TLMFMC - Formation Médicale Continue - Développement Professionnel Continu
  • Actus Gestion Professionnelle - Archives

  • Discipline :
  • Vie professionnelle
  • Auteur :
  • Pierre Colombier - Veille UnaformeC
  • Date :
  • 25/03/2018

Voir Actus de la semaine

Voir aussi

               Actus Maladies, Traitements - Archives            Actus Santé publique - Archives

               Actus Système de santé -Archives                    Actus Education du patient - Archives

               Actus Juridique Ethique - Archives                   Actus Vie associative - Archives

 

16-22 Juillet 2018

Ondam 2019 : Comme prévu, le ministre de l’action et des comptes publics, Gérard Darmanin, a confirmé que la progression de l'objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam) restera fixée à 2,3% en 2019, comme en 2018.

Logiciel d’Aide à la Prescription (LAP) : le marquage CE suffit, selon le Conseil d'État. La haute juridiction administrative s'est appuyée sur une décision de décembre 2017 de la cour de justice européenne (CUEJ) considérant les LAP comme des dispositifs médicaux (portant le marquage CE de conformité lors de la mise sur le marché). « Une fois ce marquage obtenu, ce produit peut être mis sur le marché et circuler librement dans l'Union sans devoir faire l'objet d'aucune procédure supplémentaire, telle une nouvelle certification », écrit la CJUE. La certification obligatoire par la HAS est donc superflue. 

9-15 Juillet 2018

DMP – CMG – FEIMA. Le Collège de la médecine générale (CMG) et la Fédération des éditeurs d’informatique médicale et paramédicale ambulatoire (FEIMA), s’associent pour améliorer la structuration des dossiers médicaux des patients par les médecins (DMP).  Un groupe de travail dont la mission sera de « proposer des améliorations rapidement opérationnelles » pour les logiciels métiers va être nommé.

Retraites : précisions sur le prélèvement à la source (PAS) en 2019. Ces précisions ne concernent QUE les jeunes anciens retraités. C’est-à-dire que si votre retraite a été liquidée avant le 1er janvier 2015. La CARMF communique

 

2-8 Juillet 2018

Qualité de vie au travail : Agnès BUZYN installe l’observatoire national pour la qualité de vie au travail des professionnels de santé. L’observatoire national de la Qualité de Vie au Travail (QVT)  aura pour mission :>  de produire des contributions opérationnelles permettant d’aider les professionnels à améliorer leur pratique en terme de qualité de vie au travail, tant à titre individuel que collectif, >  de rassembler toutes les connaissances sur le sujet, de les partager et de les diffuser largement, notamment par l’organisation d’un colloque annuel. Le communiqué de presse du 2 juillet 2018.              Les membres de l’observatoire

Guide pratique sur la protection des données personnelles élaboré et rédigé conjointement par le Cnom et la CnilLe présent guide pratique a pour ambition d’orienter les médecins, en exercice libéral, dans la mise en œuvre des obligations prévues par la nouvelle réglementation sur la protection des données personnelles. En complément de ce guide, la CNIL vient de mettre en ligne une fiche thématique : « RGPD et professionnels de santé libéraux : ce que vous devez savoir ». Elle propose d’autres fiches thématiques dédiées aux problématiques de santé (télémédecine, application mobile, etc.) que vous pouvez consulter sur : https://www.cnil.fr/fr/sante . Le guide CNOM/CNIL

18-24 Juin 2018

Adresse électronique professionnelle. Afin de permettre la diffusion de messages de sécurité par les autorités sanitaires, la déclaration d’une adresse électronique (régulièrement mise à jour)  pour tout médecin inscrit à l’Ordre est obligatoire. Cette adresse transmise à votre conseil de l’Ordre départemental, sera enregistrée dans le RPPS. Article L. 4001-2 du Code de la santé publique

Règles applicables aux professionnels de santé en matière d’information et de communication. Le Premier ministre a confié au Conseil d’État la réalisation d’une étude sur la règlementation applicable en matière d’information et de publicité aux professionnels de santé. L’étude a été adoptée le 3 mai 2018 par l’assemblée générale du Conseil d’État. Au terme de ces travaux, le Conseil d’État relève que la réglementation interdisant la publicité directe ou indirecte aux professions de santé est susceptible d’être affectée par l’évolution de la jurisprudence de la Cour de justice de l’Union européenne. De plus, l’encadrement strict des informations que les praticiens peuvent aujourd’hui rendre publiques ne paraît plus répondre totalement aux attentes d’un public demandeur de transparence sur l’offre de soins. Enfin, l’essor rapide de l’économie numérique a rendu obsolètes certaines des restrictions actuelles en matière d’information dans le domaine de la santé. Le Conseil d’État formule 15 propositions pour enrichir les informations susceptibles d’être communiquées au public par les professionnels de santé sur leurs compétences et pratiques professionnelles ainsi que sur les honoraires et les coûts des prestations. En quelques mots : Le Conseil d'Etat recommande de lever l'interdiction de publicité imposée aux médecins depuis plus de 70 ans, au profit d'un droit à la communication non commerciale. Le Conseil national de l'ordre des médecins (CNOM) a annoncé mardi dernier  vouloir modifier l'article 85 du code de déontologie médicale afin de faciliter l'exercice multisite des médecins. Le communiqué de presse du 21 juin 2018 L’étude du Conseil d’Etat avec la synthèse des 15 propositions aux pages 101,102 et 103.

 

11-17 Juin 2018

Journal officiel du 13 juin 2018 : Bilan diagnostic kinésithérapique et Rééducation des conséquences des affections respiratoires. Décision du 16 avril 2018 de l'Union nationale des caisses d'assurance maladie relative à la liste des actes et prestations pris en charge par l'assurance maladie

La HAS s’appuiera sur les professionnels pour élaborer sa prochaine version de la procédure de certification. La HAS a initié à l’automne dernier une réflexion sur l’évolution de la procédure de certification des établissements de santé. Les enjeux de cette mutation sont un soutien à l’engagement et l’implication du patient, au développement de la culture de la pertinence, du résultat et du travail en équipe, moteur d’amélioration des pratiques. Les objectifs d’ici à 2020 sont : médicaliser et mieux prendre en compte les résultats de la prise en charge (PEC) ; simplifier l’ensemble du dispositif de certification ; s’adapter aux regroupements d’établissements publics (GHT) et privés.  

4-10 Juin 2018

Les généralistes vont toucher 1 454 euros de forfait structure en moyenne pour l'année 2017 : Avec 6 % de moins par rapport à 2016, le forfait structure pour les généralistes (hors MEP) s'élève cette année à 1 454 € (pour la première fois cette somme est isolée de la ROSP) et concernera quelque 40 972 omnipraticiens. L'enveloppe maximum est de 1 750 € maximum.  Au total, la ROSP clinique et le forfait structure auront rapporté en   moyenne 6075 € aux généralistes en 2017 (4 621 € de ROSP clinique + 1 454 € de forfait structure), contre 6 983 en 2016 avec l'ancienne formule.

Élections à l'Ordre : le Conseil d'État annule la limite d'âge de 71 ans pour être candidat.  Cette annulation intervient au moment où les médecins votent pour renouveler la moitié des conseillers ordinaux départementaux (1 824 postes sur 3 600). Rappelons que ce mode d’élection avait été fixée par l’ordonnance du 16 février 2017 !! Ordonnance n° 2017-192 du 16 février 2017 relative à l'adaptation des dispositions législatives relatives aux ordres des professions de santé . A Agnès Buzyn de décider de la suite des événements.

La kinésithérapie se révolte contre les nouvelles compétences des chiropracteursC'est par un communiqué commun, que huit structures représentant les masseurs kinésithérapeutes dont l'Ordre national, demandent à Agnès Buzyn de retirer les annexes de l'arrêté du 13 février relatives à la formation en chiropraxie, récemment publié au Bulletin officiel santé, qui mord sur une grande partie du champ de compétence des kinés. Arrêté du 13 février 2018 relatif à la formation en chiropraxie  Le communiqué du 24 mai 2018

28 mai - 3 Juin 2018

Le RGPD, règlement général sur la protection des données. Et oui, ce règlement s’applique aussi bien dans le monde associatif qu’au cabinet médical. Même si ces deux structures ne seront pas les premières visées ! Le Règlement Général de Protection des Données est un texte réglementaire européen développé pour encadrer le traitement des données de manière égalitaire sur tout le territoire de l’Union Européenne. Il a pour visée de permettre aux entreprises européennes de développer leurs activités numériques dans un contexte juridique égalitaire et compétitif. Du fait qu’il est un règlement, le RGPD ne nécessite aucune transposition juridique dans les Etats membres, il devra donc être appliqué de la même manière sur tout le territoire européen. Le RGPD s’inscrit dans la continuité de la Loi française Informatique et Libertés de 1978 établissant des règles sur la collecte et l’utilisation des données sur le territoire français. Il a été conçu autour de 3 objectifs : renforcer les droits des personnes ; responsabiliser les acteurs traitant des données ; crédibiliser la régulation grâce à une coopération renforcée entre les autorités de protection des données. Le point de Bercy du 29 mai 2018   

28 mai - 3 Juin 2018

Les bonnes pratiques du contrat de collaboration libérale – Vadémécum. Le contrat de collaboration libérale est un contrat spécifique auquel les professions libérales soumises à un statut législatif ou réglementaire ou dont le titre est protégé peuvent avoir accès, à l’exception des officiers publics ou ministériels, des commissaires aux comptes, des administrateurs et mandataires judiciaires au redressement et à la liquidation des entreprises.           La Direction Générale des Entreprises (DGE) vous explique tout en 19 pages.

118 218 se lance sur le marché de la prise de rendez-vous médicaux : 118 218 Dispo propose une formule « tout compris » à 39 euros mensuels ainsi qu’une offre de tarification à la consommation pour les professionnels de santé à l’activité réduite (50 centimes par rendez-vous pris).

L’APC à 50 euros depuis le 1er juin : L'avis ponctuel de consultant (APC), anciennement nommé C2, est porté à 50 euros, à compter de ce 1er juin 2018. Cet avis d'expert donné le plus souvent par un médecin spécialiste (mais applicable par les généralistes) à la demande explicite du médecin traitant.  L'avis ponctuel de consultant psychiatrie, neuro-psy ou neurologue (APY, ex C2,5 PSY), est quant à lui porté à 62,5 euros.

Consultation des sages-femmes : 25 euros, c'est à compter de janvier 2019 le nouveau de tarif de consultation des sages-femmes.  L’avenant n°4 maintient et renforce la participation des sages-femmes à la politique de prévention. L'accord prévoit l’ouverture aux sages-femmes de la première consultation de contraception et de prévention des maladies sexuellement transmissibles pour les jeunes filles de 15 à 18 ans, dénommée CCP (Consultation de Contraception et Prevention), valorisée à hauteur de 46 euros.

21-27 mai 2018

Journal officiel du 23 mai 2018 : Nomenclature pour les psychiatresDécision du 12 mars 2018 de l'Union nationale des caisses d'assurance maladie relative à la liste des actes et prestations pris en charge par l'assurance maladie

Contrôle URSSAF : la charte du cotisant contrôlé est mise à jour. Sous certaines conditions, avant qu’un contrôle URSSAF soit effectué, vous recevez un avis de contrôle au moins 15 jours avant la première visite. Dans cet avis, il est fait état de la charte du cotisant contrôlé qui présente notamment les droits du contrôlé. Cette charte récemment mise à jour vient d’être publiée au Journal officiel. A l’exception de ceux effectués dans le cadre de la lutte contre le travail dissimulé, tout contrôle URSSAF est précédé de l’envoi d’un avis de passage préalable adressé par tout moyen permettant de rapporter la preuve de sa date de réception. Arrêté du 9 avril 2018 fixant le modèle de la charte du cotisant contrôlé prévue pour les organismes en charge du recouvrement des cotisations et contributions sociales au 1er avril 2018 .

14-20 mai 2018

Vous n’avez probablement pas lu tous les documents de la radiographie des médecins en 2018 présentée dans les dernières semaines!!  226 000 (remplaçants et cumul emploi retraite compris) médecins en activité mais un tiers a plus de 60 ans.. 45% sont généralistes. 47% ont plus de 55 ans et 30% ont plus de 60 ans. 46% sont des femmes. Mais 59% des jeunes médecins sont des femmes. 15% des jeunes médecins ont un diplôme obtenu à l’étranger. 10 000 médecins de plus en 10 ans.

 

7-13 mai 2018

1 dossier médical, 1 patient pour probablement 1 seule consultation. Que faire ? Que ce soit sur un support papier ou informatique, un dossier médical doit être établi pour chaque patient. Cette obligation est notamment rappelée par l’article R.4127-45 du Code de la santé publique qui précise "qu’indépendamment du dossier de suivi médical prévu par la loi, le médecin doit tenir pour chaque patient une fiche d’observation qui lui est personnelle ; cette fiche est confidentielle et comporte les éléments actualisés, nécessaires aux décisions diagnostiques et thérapeutiques…"

Prélèvement à la source : une préfiguration est prévue si vous êtes collecteur. Employeur professionnel ou privé  La direction générale des Finances publiques (DGFiP) propose aux employeurs une préfiguration du prélèvement à la source (PAS).  Pour l’instant que quelques informations

23 - 29 Avril 2018

Professionnels : que faire face à un chèque sans provision ? Un professionnel qui a reçu un chèque sans provision peut exercer des recours. Ce recours peut s'exercer de manière amiable avec l'auteur du chèque ou, en cas d'échec, de manière forcée en faisant appel à un huissier de justice. Retour sur ces deux recours.     Pour en savoir plus. Le document de Bercy mis à jour en avril 2018

Bercy se penche une nouvelle fois sur le prélèvement à la source en 9 questions. Le prélèvement ou retenue à la source est un mode de recouvrement de l’impôt, consistant à faire prélever son montant par un tiers payeur, le plus souvent l’employeur ou le banquier, au moment du versement au contribuable des revenus sur lesquels porte l’impôt. En France, près de la moitié des prélèvements obligatoires, principalement les cotisations sociales et la contribution sociale généralisée (CSG), sont déjà prélevés à la source.       Pour lire ces 9 questions. Document du 13 novembre 2017.             Dernière actualisation de Bercy du 10 avril 2018 << Choisir votre taux de prélèvement à la source

1ère période triennale DPC : vous avez jusqu'au 31 décembre 2019 pour remplir votre obligation. Chaque professionnel de santé doit entrer dans une démarche de Développement Professionnel Continu (DPC) tout au long de son exercice. Le suivi de cette démarche est contrôlé tous les trois ans, par les Ordres pour leur profession respective, par les Agences Régionales de Santé (ARS) pour les professions libérales sans Ordre et les employeurs pour les professions salariées sans Ordre. La première période triennale de DPC, qui sera contrôlée, a débuté le 1er janvier 2017 et se terminera le 31 décembre 2019. Pour remplir votre obligation, il faudra avoir suivi au moins deux des trois actions de DPC suivants : formation continue, évaluation et amélioration des pratiques professionnelles et gestion des risques. Conservez l’attestation de participation remise par l’organisme de DPC (ODPC) ayant dispensé l’action de DPC suivie. Important :  Pour bénéficier d'une participation financière de l’Agence (dans la limite de votre forfait de DPC en vigueur) vous devez impérativement : >  avoir renseigné vos coordonnées bancaires avant de demander votre inscription ; >  vous inscrire à l’action de DPC souhaitée depuis votre compte personnel www.mondpc.fr avant le début de celle-ci. La date de début étant celle indiquée par l’organisme de DPC sur le site de l’Agence nationale du DPC

Signalement et DPC. Depuis sa création, l’Agence nationale du Développement Professionnel Continu (DPC) s'est attachée à la structuration d'une offre de DPC de qualité au travers de l'évaluation des organismes et des actions de DPC déposées. L’Agence met à votre disposition un nouvel outil de signalement, accessible depuis votre compte personnel www.mondpc.fr, menu "Signalement", ou directement via le site internet de l’Agence www.agencedpc.fr, permettant de lui signaler tout dysfonctionnement dans le déroulement d'une action ou dans les pratiques d'un organisme de DPC. Ainsi, vous aurez accès à deux formulaires distincts : > L’un, spécifiquement dédié aux actions de DPC auxquelles vous avez participé pour signaler une anomalie ou un comportement irrégulier ; > L’autre, ouvert à tout acteur souhaitant alerter l’Agence d’une anomalie ou comportement irrégulier (partenaires institutionnels, membres des instances de l’Agence, professionnels de santé, etc.). Tous les formulaires soumis à l’Agence nationale du DPC seront traités par un service dédié au sein de l’Agence qui mènera une analyse administrative jusqu’à la prise de décision finale. Lors de la saisie, une liste de différents items récurrents vous sera proposée pour vous accompagner dans la spécification de votre signalement et permettre un traitement plus efficient.  Lorsque vous souhaiterez signaler une anomalie via votre compte personnel, les formulaires seront pré-remplis des données communiquées dans le cadre de votre compte ou d’une action de DPC afin de vous permettre de gagner du temps. Accéder au formulaire de signalement 

 

9 - 15 Avril 2018

La déclaration d’une adresse électronique pour tout professionnel de santé est une obligation légaleElle sera enregistrée dans le RPPS. Article L 400-2 du code de santé publique : « A l'occasion de l'inscription au tableau de l'ordre, les professionnels de santé déclarent auprès du conseil de l'ordre compétent une adresse électronique leur permettant d'être informés des messages de sécurité diffusés par les autorités sanitaires. Cette information est régulièrement mise à jour et transmise aux autorités sanitaires à leur demande ».

2 156 actions de DPC (médecins généralistes) au 28 février 2018. > Types des actions. : 55,9% : formation continue, 6,6% : évaluations des pratiques professionnelles, 0,6% : gestion des risques, 36,9% : programmes intégrés > Formats des actions : 55,8% : présentiel, 34,4% : mixte, 9,7% : non présentiel > Top 5 des actions les plus plébiscitées : Les différents types d’hypertension artérielle, Cancer de la prostate : dépistage et suivi, Lombalgie commune, Le burn-out, Insuffisance cardiaque.

Epuisés, 20% des infirmiers envisagent de cesser leur activité. Dans une enquête récente, l'Ordre des infirmiers souligne que 20% envisagent même de cesser leur activité. L'Ordre national des infirmiers s'est penché sur l'épuisement professionnel. Selon une enquête menée auprès de 18 600 infirmiers, il apparaît que la charge de travail est le premier facteur de mal-être.       L’étude d’avril 2018 de l’ordre national des infirmiers

 

2 - 8 Avril 2018

Sondage : les revenus des médecins français. Sondage de Medscape auprès de 1000 médecins. Le revenu annuel moyen des médecins français perçu en 2016 était de 95 100 euros, soit 7 925 euros par mois. Le revenu médian étant de 80 000 euros            Les résultats du sondage. Tous les chiffres et courbes en 19 pagesLes salaires dans la fonction publique hospitalière. Rapport Insee de janvier 2018

Isabelle Monnier, nommée vice-présidente du Haut Conseil du DPC. Isabelle Monnier, Responsable de la filière de formation des directeurs des soins de l’Ecole des Hautes Etudes de Santé Publique (EHESP), sera nommée vice-présidente du Haut Conseil du Développement Professionnel Continu (DPC) par arrêté ministériel. Qui est Isabelle Monnier et quelle est sa feuille de route ?

26 mars - 1er Avril 2018

Journal officiel du 25 mars 2018 : Lieux et praticiens maîtres de stage. Par dérogation aux dispositions de l'arrêté du 12 avril 2017 modifié portant organisation du troisième cycle des études de médecine, les procédures d'agrément des lieux de stage et praticiens-maîtres de stage des universités proposés au choix des étudiants de troisième cycle ayant validé la phase socle peuvent être organisées en 2018 de la façon suivante :      Arrêté du 22 mars 2018 relatif à l'organisation en 2018 de procédures d'agrément allégées des lieux de stage et praticiens-maîtres de stage des universités en vue du choix des étudiants de troisième cycle ayant validé la phase socle

Déclaration de vos revenus d’activité 2017 : du nouveau. À compter de 2018 et de la déclaration de vos revenus d’activité 2017, une déclaration unique sera nécessaire pour permettre de calculer l’ensemble de vos cotisations sociales, y compris celles de la Carmf. Si vous êtes affilié pour l'assurance maladie et maternité au régime des praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés (PAMC), vous devrez souscrire la Déclaration sociale des Praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés (DS PAMC). Cette déclaration sociale commune (DS PAMC ou DSI), s’effectuera en ligne sur le portail : www.net-entreprises.fr. L’inscription sur le site est possible dès maintenant.

La notice (deux pages) de la CARMF « Ce qui change en 2018). Quelles sont les conditions à remplir ? » Source : AmeliVous relevez du régime d'assurance maladie des PAMC si vous exercez une des professions suivantes : > médecin exerçant en secteur à honoraires opposables, dit « secteur 1 » ou en secteur à honoraires différents, dit « secteur 2 » (si vous exercez en secteur 2, vous pouvez opter pour le régime d'assurance maladie des PAMC mais seulement lors de votre 1e installation en libéral), > étudiants en médecine ayant validé au moins le diplôme de fin de deuxième cycle des études médicales et qui effectuent le remplacement d'un docteur en médecine, > chirurgien-dentiste, > sage-femme, > auxiliaire médical (infirmier, masseur-kinésithérapeute, orthophoniste, orthoptiste, pédicure-podologue), > si vous exercez votre activité professionnelle non salariée ; > et si vous avez adhéré à la convention conclue entre votre profession et l'Assurance Maladie.

Devis comptable et expert-comptable : quel est le prix d'un comptable ? Le prix d’un comptable ou de ses devis comptables varie en fonction du volume de travail que vous lui donnez et de son niveau de compétences. Un comptable peut coûter entre 70 € HT et 500 € HT d’honoraires par mois. Si vous cherchez un comptable, vous pouvez l’embaucher, travailler avec un expert-comptable de proximité ou un expert-comptable en ligne. Avantages et inconvénients de chaque solution. Le prix ou le devis d’un expert-comptable peut varier du simple au double selon l’endroit où il est situé (plus cher dans les grandes villes) et selon son expérience. Un expert-comptable coûte entre 80 HT de l’heure et 300 HT de l’heure. Mais les experts comptables s’appuient généralement sur des collaborateurs dont la prestation est vendue à un prix très inférieur. Le prix d’un collaborateur comptable varie entre 30 € HT et 100 € HT de l’heure. Deux cas de figure peuvent se présenter : 1) Votre comptable n’affiche pas de tarif public : il se basera certainement sur les honoraires d’un prédécesseur ou sur des clients analogues ; dans ce cas, le tarif proposé sera, pour partie, subjectif. 2) Votre comptable affiche un tarif public (forfait) : c’est la tendance actuelle, notamment de la part de cabinets comptables en ligne ; plus simple, plus rassurante, cette politique tarifaire transparente est à privilégier.           Charte des bonnes pratiques. Ordre des experts-comptables

26 mars - 1er Avril 2018

Journal officiel du 25 mars 2018 : Lieux et praticiens maîtres de stage. Par dérogation aux dispositions de l'arrêté du 12 avril 2017 modifié portant organisation du troisième cycle des études de médecine, les procédures d'agrément des lieux de stage et praticiens-maîtres de stage des universités proposés au choix des étudiants de troisième cycle ayant validé la phase socle peuvent être organisées en 2018 de la façon suivante :      Arrêté du 22 mars 2018 relatif à l'organisation en 2018 de procédures d'agrément allégées des lieux de stage et praticiens-maîtres de stage des universités en vue du choix des étudiants de troisième cycle ayant validé la phase socle

Déclaration de vos revenus d’activité 2017 : du nouveau. À compter de 2018 et de la déclaration de vos revenus d’activité 2017, une déclaration unique sera nécessaire pour permettre de calculer l’ensemble de vos cotisations sociales, y compris celles de la Carmf. Si vous êtes affilié pour l'assurance maladie et maternité au régime des praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés (PAMC), vous devrez souscrire la Déclaration sociale des Praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés (DS PAMC). Cette déclaration sociale commune (DS PAMC ou DSI), s’effectuera en ligne sur le portail : www.net-entreprises.fr. L’inscription sur le site est possible dès maintenant.

La notice (deux pages) de la CARMF « Ce qui change en 2018). Quelles sont les conditions à remplir ? » Source : AmeliVous relevez du régime d'assurance maladie des PAMC si vous exercez une des professions suivantes : > médecin exerçant en secteur à honoraires opposables, dit « secteur 1 » ou en secteur à honoraires différents, dit « secteur 2 » (si vous exercez en secteur 2, vous pouvez opter pour le régime d'assurance maladie des PAMC mais seulement lors de votre 1e installation en libéral), > étudiants en médecine ayant validé au moins le diplôme de fin de deuxième cycle des études médicales et qui effectuent le remplacement d'un docteur en médecine, > chirurgien-dentiste, > sage-femme, > auxiliaire médical (infirmier, masseur-kinésithérapeute, orthophoniste, orthoptiste, pédicure-podologue), > si vous exercez votre activité professionnelle non salariée ; > et si vous avez adhéré à la convention conclue entre votre profession et l'Assurance Maladie.

Devis comptable et expert-comptable : quel est le prix d'un comptable ? Le prix d’un comptable ou de ses devis comptables varie en fonction du volume de travail que vous lui donnez et de son niveau de compétences. Un comptable peut coûter entre 70 € HT et 500 € HT d’honoraires par mois. Si vous cherchez un comptable, vous pouvez l’embaucher, travailler avec un expert-comptable de proximité ou un expert-comptable en ligne. Avantages et inconvénients de chaque solution. Le prix ou le devis d’un expert-comptable peut varier du simple au double selon l’endroit où il est situé (plus cher dans les grandes villes) et selon son expérience. Un expert-comptable coûte entre 80 HT de l’heure et 300 HT de l’heure. Mais les experts comptables s’appuient généralement sur des collaborateurs dont la prestation est vendue à un prix très inférieur. Le prix d’un collaborateur comptable varie entre 30 € HT et 100 € HT de l’heure. Deux cas de figure peuvent se présenter : 1) Votre comptable n’affiche pas de tarif public

  • Scoop.it