TLMFMC - Formation Médicale Continue - Développement Professionnel Continu
  • Actus Santé publique - Archives

  • Discipline :
  • Santé publique
  • Auteur :
  • Pierre Colombier - Veille UnaformeC
  • Date :
  • 25/03/2018

Voir Actus de la semaine

Voir aussi

           Actus Maladies, Traitements - Archives            Actus Système de santé -Archives

           Actus Education du patient - Archives             Actus Juridique Ethique - Archives 

        Actus Gestion professionnelle - Archives        Actus Vie associative - Archives

3-9 décembre 2018

Cannabis, les chiffres de 2017. Après une décennie de hausse, le niveau de consommation de cannabis en France se stabilise à un niveau élevé, selon une étude menée sur 20 000 personnes publiée lundi. Le pays comptait 5 millions de consommateurs en 2017.  En 2017, "le cannabis demeure la première substance illicite diffusée dans la population" avec 44,8% des Français à l'avoir expérimenté, selon le Baromètre santé 2017 de Santé publique France.           Les niveaux d’usage des drogues illicites en France en 2017. OFDT le 26 novembre 2018              Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) : dossier actualisé

Pour alimenter la réflexion et/ou la polémique : Encéphalite à tiques : la France se distingue dans le panorama européen. Le taux de notification des cas d’encéphalite à tiques est resté globalement stable en Europe entre 2012 et 2016, selon l’évaluation du Centre européen de prévention et contrôle des maladies (CEPCM), avec un total de 12.500 cas, soit 0,41 à 0,65/100.000 personnes selon les années. Deux remarques doivent cependant être formulées : la première concerne la Lituanie et la République Tchèque, qui comptabilisent à elles deux près de 40% de tous les cas rapportés sur la période. La seconde concerne la France qui, avec la Finlande, est le seul pays à avoir une forte augmentation du nombre de cas. Les auteurs de l’étude invitent à investiguer les raisons de cette évolution.  Pour voir l’abstract

19-25 Novembre 2018

Séminaire Priorité prévention. Tout le monde s’y met. La Conférence nationale de santé (CNS), le Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (HCAAM) et le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) ont mené en 2018 des réflexions complémentaires sur la prévention : la CNS avec son avis « Renforcer et mobiliser les acteurs de la promotion de la santé et de la prévention », du 28 septembre 2018, le HCAAM par son avis « Refonder les politiques de prévention et de promotion de la santé », le HCSP par le biais de l’avis et du rapport relatifs à la place des offreurs de soins dans la prévention. Un séminaire conjoint « Priorité prévention, passons à l’acte ! » a été organisé le 10 octobre 2018 par ces trois structures. Ce séminaire a été organisé en quatre sessions autour de la prévention/promotion de la santé. 1re session Développer les outils de la prévention dans les territoires 2e session  Rendre plus visible et soutenir les acteurs de la prévention/promotion de la santé 3e session   Mettre en marche une dynamique organisationnelle et financière pour la diffusion des actions de prévention/promotion de la santé 4e session  Développer la prévention/promotion de la santé en co-construction avec les usagers. Tout le dossier avec les différentes interventions

Le diabète en France en 2016 : état des lieux. A l’occasion de la Journée mondiale du diabète, le 14 novembre 2018, publie Santé publique France une synthèse épidémiologique visant à dresser un état des lieux du diabète en France en 2016. La fréquence du diabète traité pharmacologiquement, ses complications et le recours aux soins des personnes diabétiques y sont décrites ainsi que les inégalités territoriales et socio-économiques. Le dossier

Une étude du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control, ECDC) estime qu’environ 33 000 personnes décèdent chaque année dans l’Union européenne/Espace économique européen (UE/EEE) des suites directes d’infections bactériennes résistantes aux antibiotiques.

Consommation d’antibiotiques et antibiorésistance en France en 2017. À l’occasion de la Journée européenne du 18 novembre 2018 et de la semaine mondiale d’alerte sur le bon usage des antibiotiques, Santé publique France publie, en collaboration avec ses partenaires, sa synthèse annuelle sur la consommation d’antibiotiques en France dans les domaines de la santé humaine et de la santé animale.  Le dossier et ses nombreux liens       Le dossier de l’ANSM (20 pages) en PDF Colloque interministériel du 14 novembre 2018. Les différentes interventions << Antibiorésistance : enjeux et besoins en recherche et innovation >>

En octobre, 56 cas de rougeole ont été relevés en Ile-de-France, selon les chiffres de l'Agence régionale de Santé (ARS).

12 - 18 Novembre 2018

La CNAM va lancer une campagne pour prévenir les lombalgies. Le slogan de cette campagne « employeurs, faites du bien à votre entreprise, agissez contre le mal de dos » donnera notamment lieu à la publication de fiches sectorielles listant les actions de prévention à mettre en œuvre. 

Concertation grand âge et autonomie : 5 forums mobiliseront près de 500 acteurs locaux. Près de 500 élus, acteurs de terrain, référents et experts participeront aux 5 forums organisés par les Agences régionales de santé (ARS) avec l’appui des Caisses d’assurance retraite et de santé au travail (Carsat). Ces forums se dérouleront dans cinq régions : Provence Alpes Côte d’Azur le 27 novembre, en Nouvelle Aquitaine le 20 novembre, en Normandie le 6 décembre, dans les Hauts de France le 17 décembre et en Martinique le 11 janvier. Ils permettront aux institutionnels, opérateurs du système d’aide et de soin, associations de bénéficiaires et d’aidants de livrer leurs difficultés, leurs analyses et d’exprimer leurs besoins à l’égard des pouvoirs publics.  A cette adresse vous pouvez proposer vos idées : grand-age-et-autonomie@sante.gouv.fr     

Trisomie 21 – Intégrer les tests ADN libre circulant dans le dépistage. Journée nationale de la trisomie 21 le 16 novembre 2018. En 2017, la HAS a publié des recommandations sur la « Place des tests ADN libre circulant dans le sang maternel dans le dépistage de la trisomie 21 fœtale ». Ce travail confirme que ces tests représentent une innovation technologique indéniable. La HAS préconise leur introduction dans la procédure de dépistage actuelle de la trisomie 21 fœtale. Dossier mis à jour par la HAS fin octobre 2018

5 - 11 Novembre 2018

Consignes d’utilisation des vaccins anti grippaux chez les enfants : Attention à la confusion entre InfluvacTetra pour adultes et Influvac destiné aux enfants. L’ANSM a eu connaissance d’erreurs de délivrance et d’injection du vaccin Influvac Tetra (Mylan) à des enfants de moins de 18 ans alors que ce vaccin n’est pas indiqué pour cette tranche d’âge. Ces erreurs n’ont pas entrainé de conséquence pour la santé des patients. Si par erreur, le vaccin Influvac Tetra est administré à un enfant de moins de 18 ans, il n’y pas lieu de mettre en place une surveillance médicale particulière. L’ANSM rappelle que seuls les vaccins VaxigripTetra, Fluarix Tetra ou Influvac (trivalent) sont indiqués chez l’enfant entre 6 mois et 17 ans.  Le point d’information de l’ANSM du 29 octobre 2018

Aide et actions sociales 2018. Trois dossiers de la DREES d’octobre 2018 D’après l’enquête Aide sociale menée par la DREES, les départements ont délivré, fin 2017, 1,96 million de prestations d’aide sociale à des personnes âgées ou handicapées, en France métropolitaine et dans les DROM, soit une augmentation de 0,5 % en un an. Fin 2017, les départements ont attribué 2 millions de prestations d’aide sociale aux personnes âgées ou handicapées > Fin 2017, 341 000 mesures d’aide sociale à l’enfance (ASE) sont mises en oeuvre par les services départementaux en charge de la protection de l’enfance. Les actions éducatives, exercées en milieu familial, en représentent près de la moitié et sont aussi nombreuses qu’en 2016. Ces mesures sont très largement prises à la suite d’une décision judiciaire (68 %). 341 000 mesures d’aide sociale à l’enfance en cours fin 2017 > L’aide et l’action sociales en France représentent 10 % des dépenses de protection sociale et 3,2 % du produit intérieur brut. Elles sont principalement gérées par les départements. Fin 2016, ces derniers octroient 4,1 millions de prestations d’aide sociale, pour une dépense annuelle nette de 37 milliards d’euros, un montant qui a progressé de 2 % en un an et de 13 % en cinq ans. > L’aide et l’action sociales en France. Bilan 2018

 

29 Octobre - 4 Novembre 2018

Info tabacA jours constants par rapport à la même période en 2017, les ventes de cigarettes et de tabac à rouler ont baissé dans les mêmes proportions (- 10 %) alors que les traitements pour l’arrêt sont en hausse de 22 %. Par ailleurs, les appels à la ligne téléphonique Tabac info service ont augmenté, autant en premier niveau (information : + 7 %) qu’en deuxième niveau (tabacologues : + 11 %). Concernant le forfait (150 euros), près de 125 000 personnes en ont bénéficié au 2ème trimestre 2018, soit moitié plus qu’à la même période en 2017.

Concertation grand âge et autonomie >  Le Conseil d’orientation pilote la concertation. > Le Comité scientifique pluridisciplinaire, présidé par le professeur Bruno Vellas > La concertation nationale « grand âge et autonomie » pour tous les Français > 10 ateliers pour formaliser des propositions concrètes dans la perspective d’une réforme ambitieuseLes instances de concertation Grand âge et autonomie ont été arrêtées et ont commencé leur travail. Dix ateliers d’une part, et des rencontres bilatérales d’autre part, mobilisent les principaux acteurs, notamment les partenaires sociaux. Un vaste dispositif de concertation est également déployé auprès des Français. Le communiqué de presse d’Agnès Buzyn du 24 octobre 2018      

22-28 Octobre 2018

Espérance de vie en bonne santé : 64,9 ans pour les femmes 62,6 pour les hommes. En 2017, l’espérance de vie en bonne santé est de 64,9 ans pour les femmes. Entre 2016 et 2017, cet indicateur progresse de 0,8 an, tandis que l’espérance de vie à la naissance reste stable (85,3 ans). En revanche, pour les hommes, l’espérance de vie en bonne santé recule de 0,1 an pour atteindre 62,6 ans et, dans le même temps, leur espérance de vie à la naissance a progressé, passant de 79,3 ans à 79,5 ans. Chez les personnes de 65 ans, le constat est le même. Les femmes de 65 ans ont une espérance de vie en bonne santé de 10,8 ans, les hommes de 65 ans de 9,2 ans. Depuis 2012, l’espérance de vie en bonne santé est restée stable chez les hommes, elle a progressé chez les femmes. DREES octobre 2018 : Les femmes vivent neuf mois de plus en bonne santé en 2017

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, en présence de la Secrétaire d’Etat, Christelle Dubos a signé avec les sept ordres de professionnels de santé, une charte pour encourager le parcours de vaccination des professionnels de santé.

Prescription d’activité physique : des bienfaits pour tous ! La HAS a publié le 17 octobre  un guide de promotion, de consultation et de prescription médicale d’activité physique et sportive pour la santé chez l’adulte et une série de référentiels de prescription pour différentes maladies chroniques et état de santé. La première série de référentiels sur le surpoids et l’obésité, le diabète de type 2, l’hypertension artérielle, la bronchopneumopathie chronique obstructive, la maladie coronarienne stable et les accidents vasculaires cérébraux, sera suivie par une seconde sur les cancers, l’insuffisance cardiaque stable, la dépression, et les personnes âgées. Ces documents vont faciliter la prescription par les médecins, et en particulier les médecins traitants, d’AP et sportives adaptées à la pathologie, à la condition physique et aux risques médicaux des patients. Prescrire l’activité physique : un guide pratique pour les médecins

La commission de la transparence précise et adapte ses principes d’évaluation des médicaments. La commission de la transparence (CT) de la Haute Autorité de Santé (HAS), est chargée de rendre aux pouvoirs publics un avis scientifique sur le remboursement des médicaments. Cette commission rend 500 à 800 avis chaque année dont environ 200 concernent des nouveaux médicaments ou des nouvelles indications de médicaments existants.  Face aux nouveaux enjeux – beaucoup plus de produits innovants, des données cliniques parfois incomplètes, ne levant pas toutes les incertitudes, des stratégies thérapeutiques rapidement évolutives – la commission a souhaité actualiser sa doctrine et l’expliciter au plus grand nombre.              HAS. Le communiqué de presse du 15 octobre 2018

15-21 Octobre 2018

VIH. Consultation de suivi en médecine générale des personnes sous traitement antirétroviral. Ce guide de la HAS qui indique avoir suivi les étapes d’une consultation, est  disponible sur son site. Il se présente sous la forme d'un tableau, comprenant des liens renvoyant vers des recommandations ou informations pratiques spécifiques ou non aux problèmes liés à une infection à VIH. La HAS estime que chaque médecin généraliste suit 5 patients porteurs  du VIH Le guide et ses nombreux liens     

Dépistage du cancer du sein UNICANCER (Dr Suzette Delaloge, oncologue à l'hôpital Gustave Roussy (IGR) de Villejuif) lance une vaste étude chez 85000 femmes de 40 à 70 ans pour évaluer l'intérêt de personnaliser le dépistage organisé du cancer du sein en se basant sur un nouveau score de risque individuel. Ce score appelé MyPeBS intègre un test génétique pour la première fois à grande échelle. 

Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière : un parcours vaccinal simplifié. La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a débuté le 6 octobre. Elle concerne plus de 12 millions de personnes pour qui la grippe représente un risque de complications parfois graves : il s’agit notamment des personnes de 65 ans et plus, de celles atteintes de certaines maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire, par exemple), des femmes enceintes et des personnes souffrant d’obésité morbide.              Le communiqué de presse du ministère

8-14 Octobre 2018

Dépistage du cancer du sein UNICANCER (Dr Suzette Delaloge, oncologue à l'hôpital Gustave Roussy (IGR) de Villejuif) lance une vaste étude chez 85000 femmes de 40 à 70 ans pour évaluer l'intérêt de personnaliser le dépistage organisé du cancer du sein en se basant sur un nouveau score de risque individuel. Ce score appelé MyPeBS intègre un test génétique pour la première fois à grande échelle. 

Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière : un parcours vaccinal simplifié. La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a débuté le 6 octobre. Elle concerne plus de 12 millions de personnes pour qui la grippe représente un risque de complications parfois graves : il s’agit notamment des personnes de 65 ans et plus, de celles atteintes de certaines maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire, par exemple), des femmes enceintes et des personnes souffrant d’obésité morbide.              Le communiqué de presse du ministère

Lyme : moins de 10% de diagnostics confirmés, selon une étude française. L’équipe du Pr Eric Caumes a voulu en savoir plus sur la proportion réelle de patients présentant une maladie de Lyme. Pour cela, ils ont suivi 301 patients ayant consulté pour une suspicion de maladie Lyme au sein du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière entre janvier 2014 et décembre 2017. Dans la grande majorité des cas, les patients étaient considérés comme atteints de la maladie de Lyme s’ils réunissaient quatre critères : une exposition à une tique, des signes cliniques caractéristiques de la pathologie,des tests sérologiques positifs et une guérison après l’administration d’un traitement antibiotique adapté. Ils étaient considérés comme étant possiblement atteints de la maladie de Lyme s’ils validaient trois critères sur quatre. Abstract de l’étude. A retenir de cette étude : Une approche holistique chez les patients atteints d'une borréliose de Lyme présumée entraîne moins de 10% de confirmation et plus de 80% d'échec des antibiotiques.

1-7 Octobre 2018

Augmentation de la couverture vaccinale des enfants : Santé publique France a observé, durant la période janvier-mai 2018, une augmentation de la couverture vaccinale des enfants, avant même l’entrée en application de la loi et au-delà des 11 vaccinations concernées. Ces observations illustrent les effets de la mobilisation des pouvoirs publics et de ses partenaires pour rappeler l’importance de la vaccination. Quelques chiffres dans le communiqué de presse de la ministre.

17-23 Septembre 2018

Perte d'autonomie des personnes âgées : quelles aides et quelles solutions ? Vie à domicile des personnes âgées, hébergement collectif, informations générales sur la perte d'autonomie... Dans le cadre d'une campagne d'information sur les aides et les solutions pour faire face à une situation de perte d'autonomie liée à l'âge, retrouvez sur internet le portail pour-les-personnes-agees.gouv.fr avec toutes les informations pratiques sur le sujet. Pour en savoir plus : Le portail pour-les-personnes-agees.gouv.f  propose de nombreuses thématiques.

Dépistage du cancer du sein : l'INCa cherche à mieux informer les femmes. En 2017, seules 49,9 % des femmes ont réalisé une mammographie dans le cadre du dépistage organisé, loin des 70 % attendues. L’une des causes avancées serait que les femmes sont mal informées. En fournissant une information complète, l'INCa espère répondre à toutes les questions potentielles des femmes afin de les sensibiliser aux enjeux du dépistage. En plus des modalités pratiques, l'INCa fournit également des informations sur les bénéfices et les limites du dépistage dans un livret et une plateforme dédiée.

Grossesse et alcool : c'est non ! C'est ce que rappelle Santé publique France dans le cadre du lancement de sa campagne nationale d'information « zéro alcool pendant la grossesse » suite à la journée mondiale de sensibilisation au SAF. Entre 2006 et 2013, 3 207 nouveau-nés ont présenté au moins une conséquence liée à l'alcoolisation fœtale. Ces chiffres qui représentent environ une naissance par jour sont même sous-estimés du fait de de la difficulté de diagnostiquer ces troubles en période néonatale, ces chiffres ne comptabilisant pas non plus les diagnostics qui ont été établis ultérieurement. Campagne Santé Publique France  Baromètre santé 2017 alcool et tabac Consommations d’alcool et de tabac durant la grossesse

10-16 Septembre 2018

Perte d'autonomie des personnes âgées : quelles aides et quelles solutions ? Vie à domicile des personnes âgées, hébergement collectif, informations générales sur la perte d'autonomie... Dans le cadre d'une campagne d'information sur les aides et les solutions pour faire face à une situation de perte d'autonomie liée à l'âge, retrouvez sur internet le portail pour-les-personnes-agees.gouv.fr avec toutes les informations pratiques sur le sujet. Pour en savoir plus : Le portail pour-les-personnes-agees.gouv.f  propose de nombreuses thématiques.

Dépistage du cancer du sein : l'INCa cherche à mieux informer les femmes. En 2017, seules 49,9 % des femmes ont réalisé une mammographie dans le cadre du dépistage organisé, loin des 70 % attendues. L’une des causes avancées serait que les femmes sont mal informées. En fournissant une information complète, l'INCa espère répondre à toutes les questions potentielles des femmes afin de les sensibiliser aux enjeux du dépistage. En plus des modalités pratiques, l'INCa fournit également des informations sur les bénéfices et les limites du dépistage dans un livret et une plateforme dédiée.

Grossesse et alcool : c'est non ! C'est ce que rappelle Santé publique France dans le cadre du lancement de sa campagne nationale d'information « zéro alcool pendant la grossesse » suite à la journée mondiale de sensibilisation au SAF. Entre 2006 et 2013, 3 207 nouveau-nés ont présenté au moins une conséquence liée à l'alcoolisation fœtale. Ces chiffres qui représentent environ une naissance par jour sont même sous-estimés du fait de de la difficulté de diagnostiquer ces troubles en période néonatale, ces chiffres ne comptabilisant pas non plus les diagnostics qui ont été établis ultérieurement. Campagne Santé Publique France  Baromètre santé 2017 alcool et tabac Consommations d’alcool et de tabac durant la grossesse

 

3-9 Septembre 2018

Changeons de paradigme. Mangez au moins cinq fruits et légumes … et autres. C’est (peut-être) terminé !! En 2016, dans le cadre des travaux visant à élaborer le futur Programme National Nutrition Santé (PNNS 4), la Direction générale de la santé (DGS) confiait au Haut Conseil de la santé publique (HCSP) la mission d’étudier la transformation des quatre messages sanitaires actuellement apposés sur les publicités et les emballages alimentaires (1. Manger au moins 5 fruits et légumes par jour ; 2. Pratiquer une activité physique régulière ; 3. Eviter de grignoter entre les repas ; 4. Ne manger pas trop gras, trop sucré, trop salé). Le HCSP, qui précise qu’il propose des axes de réflexions et non des slogans (c’est le rôle de Santé publique France), a rendu publiques, le 20 août, ses conclusions. « 1. Privilégier l’utilisation de produits bruts, les aliments de saison, les circuits courts et les modes de production respectueux de l’environnement, limitant notamment l’usage des pesticides ; 2. Pour sélectionner les produits les plus favorables pour la santé, utiliser le Nutri-Score lors des achats (choisir comme alternative un produit mieux positionné sur l’échelle Nutri-Score) ; 3. Consommer au moins 5 fruits et légumes par jour. Il est recommandé d’en augmenter la consommation, quel que soit le niveau de consommation initial ; 4. Ne pas oublier qu’une alimentation favorable à la santé comprend une consommation de légumineuses et de fruits à coque sans sel de façon régulière ; 5. Pour les produits céréaliers, privilégier les produits complets et semi-complets ; 6. Eviter de consommer trop de viande hors volaille et de charcuterie (respectivement moins de 500 et moins de 150g par semaine) ; 7. L’eau est la seule boisson recommandée/indispensable. Eviter de consommer des boissons sucrées, du vin, de la bière et toute autre boisson alcoolisée ; 8. Ne pas consommer plus d’un verre de boissons sucrées par jour. Tous les jus de fruits font partie des boissons sucrées ; 9. Pour une meilleure santé, pratiquer une activité physique régulière. »

 

27 Août - 2 Septembre 2018

Avant, pendant et après une grossesse : quelles vaccinations ? En cas de projet de grossesse, il est important de vérifier que la future femme enceinte est vaccinée ou naturellement immunisée contre la coqueluche, la rubéole et la varicelleChez la femme enceinte, la vaccination contre la grippe saisonnière est recommandée. En revanche, par principe de précaution, les vaccins vivants atténués sont contre-indiquésLa période post natale est l’occasion de procéder à la mise à jour des vaccinations, si elle n’a pu être réalisée avant la grossesse (notamment ROR, coqueluche et varicelle si nécessaire)   L’avis de vaccination infoservice.fr

Evolution des cancers chez les enfants et adolescents en Europe entre 1991 et 2010. Établis à partir de l’équivalent de 1,3 milliards de personnes-années de données recueillies entre 1991 et 2010, les résultats de cette étude montrent que l’incidence des cancers chez les enfants et adolescents entre 0 et 19 ans augmente en Europe. Les leucémies, les lymphomes et les tumeurs du système nerveux central (SNC) constituent les trois principaux types de cancers. Globalement l’évolution de l’incidence des cancers serait de +0,54% chez les 0-14 ans et de +0,96% chez les 15-19 ans. Évolution des tendances géographiques et des tendances de l’incidence du cancer chez les enfants et les adolescents en Europe, 1991-2010 (Système automatisé d’information sur le cancer chez les enfants): une étude axée sur la population.

13-19 Août 2018

L’hépatite C chronique concernerait plus de 232 000 personnes en France. Toutefois, seule la moitié d’entre elles a été diagnostiquée. Longtemps silencieuse, cette maladie du foie évolue dix, vingt ou trente ans avant que de graves complications apparaissent. Aujourd’hui, l’enjeu est de parvenir à diagnostiquer et à traiter les personnes infectées  avant ce stade. Des médicaments permettant de guérir plus de 90% des personnes traitées commencent à être disponibles. En cela, l’hépatite C chronique est unique : elle est aujourd’hui la seule maladie virale chronique à pouvoir être guérie.  Source INSERM

6 -12 août 2018

Pneumovax® : mise à disposition exceptionnelle de doses à péremption courte : Pneumovax®, seul vaccin VPP23 commercialisé en France, subit des tensions d’approvisionnement depuis de nombreux mois. Sa distribution est contingentée sur le marché de ville. Face à cette situation, des doses supplémentaires à péremption courte seront mises à disposition des pharmacies de ville à partir du 13 août 2018. Les professionnels de santé doivent être vigilants sur le fait que ces doses doivent impérativement être administrées avant le 31 Octobre 2018

Les chercheurs de l'Université internationale de Catalogne en Espagne, de l'Université de Milan en Italie et de l'Université de Porto au Portugal ont découvert qu'une hausse du cancer du poumon serait prévue d'ici 2030, plus particulièrement en Europe et en Océanie. À l'inverse, le taux de mortalité par cancer du sein aurait une tendance à la baisse. Augmentation du cancer du poumon de 43% et diminution du cancer du sein de 9%.

 

30 Juillet - 5 août 2018

Rougeole en France, données de surveillance au 1er août 2018. Après avoir diminué entre 2012 et 2016, le nombre de cas de rougeole augmente de manière importante depuis novembre 2017. Cette situation est la conséquence d’une couverture vaccinale insuffisante chez les nourrissons (79% avec deux doses de vaccin au lieu des 95% nécessaires), les enfants et les jeunes adultes. La très nette augmentation du nombre de cas depuis novembre 2017 en Nouvelle-Aquitaine se prolonge en 2018, avec la survenue de plusieurs foyers épidémiques dans cette région ainsi que dans d’autres régions françaises. Santé publique France rappelle la nécessité d’une couverture vaccinale très élevée dans la population (au moins 95% avec deux doses de vaccin chez les enfants et les jeunes adultes). Une telle protection collective permettrait d’éliminer la maladie et ses complications et ainsi protéger également les personnes les plus fragiles ne pouvant être elles-mêmes vaccinées (nourrissons de moins d’un an, femmes enceintes, personnes immunodéprimées). Il est donc impératif que toutes les personnes nées à partir de 1980 aient reçu deux doses de vaccin.

23-29 Juillet 2018

Remise du rapport de Dominique Gillot sur les parcours et les besoins exprimés par des personnes handicapées et des proches aidants. Le rapport se décline en un « Tome 1 », dédié à la situation des personnes handicapées dans l'emploi et en un « Tome 2 », consacré à la conciliation rôle d'aidant/vie professionnelle. Il fait une large part aux témoignages concrets des difficultés rencontrées par les personnes. En outre, il dresse des perspectives de simplification et de renforcement d'attention aux moments de fragilité identifiés dans le parcours de la personne et notamment des plus jeunes. Le rapport de Dominique Gillot met en avant 3 grands objectifs : Mieux informer et accompagner les personnes ; Mobiliser les employeurs et rénover les dispositifs d'accompagnement dans l'emploi ; Concilier le rôle des proches aidants et leur vie professionnelle.   Personnes handicapées - Sécuriser les parcours, cultiver les compétences (Tome I) - Proches aidants - Préserver nos aidants : une responsabilité nationale (Tome II), Rapports publics, La Documentation française, juin 2018      La synthèse des deux tomes du rapport, Ministère des solidarités et de la santé, Secrétariat d’Etat aux personnes handicapées.

Les réseaux de soins. Quelques points de vue. L’IGAS accorde aux réseaux des effets sur la baisse des prix, mais doute de leur efficacité en matière d'accroissement de la qualité. Les inspecteurs relèvent en revanche de réelles entraves à l'accès aux soins (différence de qualité des contrats) ou à la liberté de choix et de prescription du praticien.  L'IGAS a noté plusieurs points positifs : > Baisse de prix notable en optique : - 10 % pour les montures adultes, - 20 % pour les verres adultes. La baisse n'est que de 10 % pour les aides auditives et est encore plus réduite en matière dentaire.  > Effet positif sur la lutte contre la fraude (contrôle a priori et a posteriori des prestations). Les points négatifs concernent des restrictions de la liberté de choix et de prescription, modérée pour les patients, mais très forte pour les professionnels de santé, tant sur le plan financier que de l'encadrement très strict des pratiques.  Le rapport de l’IGAS de juin 2017 En dépit des fortes résistances qu’ils rencontrent en particulier chez les opticiens, les audioprothésistes ou les chirurgiens-dentistes, la note de Terra Nova plaide pour une plus large reconnaissance des vertus et bénéfices des réseaux de soins.  Partager sur Facebook

-->
  • Scoop.it