TLMFMC - Formation Médicale Continue - Développement Professionnel Continu
  • Actus Santé publique - Archives

  • Discipline :
  • Santé publique
  • Auteur :
  • Pierre Colombier - Veille UnaformeC
  • Date :
  • 25/03/2018

Voir Actus de la semaine

Voir aussi

           Actus Maladies, Traitements - Archives            Actus Système de santé -Archives

           Actus Education du patient - Archives             Actus Juridique Ethique - Archives 

        Actus Gestion professionnelle - Archives        Actus Vie associative - Archives

8 - 14 avril 2019 

Le ministère des Solidarités et de la Santé lance un widget de conseils personnalisés sur Santé.fr. Le widget de Santé.fr : un outil pour prendre soin de sa santé au quotidienSite de référence des pouvoirs publics sur la santé, Santé.fr offre une information certifiée et vérifiée. Grâce au widget « J’agis pour ma santé » de Santé.fr, chacun peut trouver des informations et conseils relatifs à sa situation et à celle de ses proches, filtrés selon le profil indiqué.    Le communiqué de presse

Publication au JO d’un décret qui précise les modalités de mise en œuvre des missions de surveillance entomologique et d'intervention autour des nouvelles implantations de moustiques et des cas suspects confiées aux agences régionales de santé pour prévenir les épidémies de maladies vectorielles, ainsi que d'autres mesures de prévention et d'information.  Décret n° 2019-258 du 29 mars 2019 relatif à la prévention des maladies vectorielles 

Matignon vient d'annoncer que le tabagisme continue à diminuer fortement puisque le nombre de fumeurs quotidiens a baissé d'1,6 millions depuis 2016. Environ 600000 fumeurs quotidiens ont arrêté le tabac lors du premier semestre 2018. 

Cancer colorectal : publication des indicateurs de participation au programme de dépistage. Le cancer colorectal est l’un des cancers les plus fréquents et les plus meurtriers. Les dernières estimations du fardeau des cancers en France indiquent qu’en 2018, ce cancer a touché environ 43 000 personnes (23 000 hommes et 20 000 femmes) et provoqué 17 000 décès (9 000 hommes et 8 000 femmes). Pour en savoir plus : le dossier de Santé publique France du 15 mars 2019

Un premier site d’informations sur les cancers héréditaires. En France, on estime que 5 à 10% des cancers seraient liés à des facteurs génétiques héréditaires. C’est pourquoi, le Fonds Avenir Masfip a lancé OncoGenetique.fr, le premier site d’informations, principalement orienté vers le grand public, sur les risques et les démarches liés à ces typologies de cancers. Il s’agit d’un relais d’informations qui vise à "permettre une meilleure sensibilisation, rassurer et orienter vers la meilleure prise en charge les patients concernés", précise le communiqué.

Évaluation de la pertinence et de la cohérence du Plan national de santé publique (PNSP). Le HCSP a été saisi le 12 octobre 2018 par la ministre des Solidarités et de la Santé pour assurer l’évaluation du PNSP. Il lui a notamment été demandé d’analyser la pertinence et la cohérence des objectifs du Plan national de santé publique. Globalement, le PNSP répond au triple objectif qui lui avait été fixé : > être la déclinaison de l’axe 1 de la Stratégie nationale de santé et pour les éléments concernant la prévention contenus dans les autres axes et dans les volets spécifiques ; > permettre l’intégration d’autres outils de l’action publique en santé publique comme les plans, stratégies ou feuilles de route élaborés pour aborder des problèmes spécifiques de pathologies, de comportements ou de populations particulières ; > être un outil permettant de mobiliser différentes politiques autour d’un même objectif d’amélioration de la santé de la population. Cette analyse montre toutefois des faiblesses. C’est le cas de quelques objectifs de la SNS qui font l’objet d’objectifs opérationnels limités mais aussi de la politique de prévention à destination des enfants, des adolescents et des jeunes. Évaluation de la pertinence et de la cohérence du Plan national de santé publique Rapport du Haut Conseil de la santé publiqueVous pouvez lire aussi : Stratégie nationale de santé : Contribution du Haut Conseil de la santé publique du 8 septembre 2017 La stratégie nationale de santé 2018-2022     Plan national de santé publique De la quantité de vie, peut-être mais de la qualité, sûrement ! Mis en place en 2018, le plan Priorité prévention est un projet interministériel d’envergure pour améliorer la santé de la population, il s’inscrit dans le cadre de la Stratégie nationale de santé. Priorité prévention aborde tous les déterminants de la santé, environnementaux ou comportementaux et parcourt les différents âges de vie avec leurs spécificités, de la préconception à la préservation de l’autonomie de nos aînés.            Comité interministériel pour la santé. Dossier de presse du 25 mars 2019              Priorité prévention. Rester en bonne santé tout au long de de sa vie. Document 2019      Priorité prévention. Rester en bonne santé tout au long de sa vie. Document 2018   Pourquoi l’espérance de vie augmente-t-elle moins vite en France ? INED mars 2019

1er - 7 avril 2019 

Lancement d'une campagne de promotion des « repères alcool ». Selon les résultats du Baromètre 2012 de Santé public France (25 319 adultes interrogés), publiés dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 24 % Français de 18 à 75 ans dépassent au moins l’un des 3 repères, soit un tiers des hommes et 14 % des femmes. Par ailleurs, 64 % des hommes et 44,8 % des femmes déclaraient avoir consommé de l’alcool au cours des 7 derniers jours. Santé publique France propose de plus un nouvel alcoomètre qui permet, à partir de quelques questions, d’évaluer sa consommation hebdomadaire d’alcool au regard des nouveaux repères et d’estimer les risques liés à cette consommation.

Les pesticides, une cause environnementale d’autisme. Cette étude étasunienne avait pour objectif d’étudier l’association entre une exposition aux pesticides pendant la grossesse et la première année de vie avec un trouble autistique chez l’enfant associé ou non à un handicap intellectuel. Onze pesticides ont été étudiés.  Cette étude , la plus importante à ce jour, suggère que l'exposition des femmes enceintes et des nourrissons aux pesticides augmente de manière statistiquement significative les risques de troubles du spectre autistique avec ou sans déficience intellectuelle concomitante. Article dans le « British Medical Journal » le 21 mars 2019

Les facteurs de risque des patients hospitalisés pour un premier épisode d’accident vasculaire cérébral en France  La fréquence des accidents vasculaires cérébraux en France et leurs conséquences majeures en termes de létalité et de handicap lié aux séquelles les érigent en véritable enjeu de santé publique. Afin d'améliorer la prise en charge des patients, le Plan d’actions national Accidents vasculaires cérébraux (AVC) 2010-2014 préconise notamment de développer la prévention de l'AVC en déployant des actions de prévention et de dépistage des facteurs de risque sources d’AVC. Le document de mars 2019 : Institut de recherche et documentation en économie de la santé (IRDES)              Repérer les facteurs de risque des patients hospitalisés pour un premier épisode d’Accident vasculaire cérébral (AVC) et analyser les déterminants de sa gravité : l’apport des bases médico-administratives

Les bilans de santé sont-ils bénéfiques pour la santé des patients ?  Une équipe danoise a conduit une méta-analyse sur 15 essais randomisés, publiés jusqu’au 31 janvier 2018, portant au total sur 251.891 adultes non diagnostiqués comme malades ou à risque de maladie et comparant une offre de bilans de santé à une absence de bilan. Ce travail actualise une précédente méta-analyse de la revue Cochrane datant de 2012. D’après leur travail, les bilans de santé n’ont que peu ou pas d’effet sur la mortalité totale. Ils n’ont probablement que peu ou pas d’effet sur la mortalité cardiovasculaire.               Les bilans de santé généraux pour la réduction de la mortalité et des maladiesRéponse des auteurs : Il est peu probable que les bilans de santé généraux soient bénéfiques.

Discours de Madame Agnès BUZYN lors de la remise du rapport LIBAULT le 28 mars 2019 : Concertation Grand Âge et Autonomie. 175 propositions. La ministre de la Santé a elle cité « trois priorités » de ce rapport : « qualité des prises en charge », « baisse du reste à charge en établissement » et « revalorisation des métiers du grand âge ».    Le discours d’Agnès Buzyn                Dossier de presse. Concertation grand âge et autonomie             Le rapport de Dominique Libault                              La synthèse en deux pages avec le communiqué de presse. 10 propositions clés pour « passer de la gestion de la dépendance au soutien à l’autonomie » 8 priorités se détachent pour transformer l’accompagnement de la personne âgée en perte d’autonomie

 

25 - 31 mars 2019 

État de santé des personnes diabétiques en France. Lancement de la 3ème édition de l’étude nationale sur le diabète ENTRED 3. Le diabète est un fardeau majeur et grandissant de santé publique. Sa fréquence a considérablement augmenté au cours des deux dernières décennies. Il concerne 3,3 millions de personnes en France et devrait toucher 592 millions d’adultes dans le monde d’ici 2035. Santé publique France, l’Assurance Maladie, la Sécurité sociale des indépendants, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et la Haute Autorité de santé (HAS) ont lancé le 13 mars 2019  la 3ème édition de l’étude nationale sur le diabète Entred afin de mieux connaître l’état de santé, la qualité de vie, le recours aux soins et le coût des soins des personnes traitées pour un diabète et d’en étudier les évolutions.  Pour en savoir plus : le communiqué de la HAS

 

18 - 24 mars 2019 

Activité physique et déclin cognitif Selon une analyse prospective de la cohorte américaine ARIC, l’activité physique durant les temps de loisir en milieu de vie adulte apparaît comme un facteur modifiable capable de réduire l’incidence des démences et le déclin cognitif à long terme. Inversement, un manque d’exercice physique est associé à une incidence plus importante des démences et à un déclin cognitif plus marqué 14 années plus tard par rapport à ceux ayant l’activité physique la plus élevée. Abstract : Activité physique de loisir pratiquée depuis la quarantaine et préservation de la fonction cognitive: étude sur le risque athérosclérose dans les communautés.

Depuis le 1er janvier 2019, 288 cas de rougeole ont été déclarés en France, 90% des cas sont survenus chez des sujets non ou mal vaccinés. Par ailleurs, plusieurs foyers épidémiques actifs, dont certains dans des zones touristiques, ont été rapportés avec un risque important de propagation sur le territoire national et à l’étranger. Il est important que vous puissiez signaler les cas de rougeole, dès la suspicion du diagnostic, pour permettre un déclenchement rapide des investigations et la mise en œuvre de mesures prophylactiques pour les personnes contacts. Le signalement peut s’effectuer par appel au numéro de téléphone unique de la plateforme régionale de veille et d’urgence sanitaire de votre ARS (ou par e-mail ou par fax). La rougeole a fait une première victime en France en 2019, selon le bulletin hebdomadaire de « Santé publique France », des suites d'une encéphalite. Vous pourrez consulter la conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de rougeole et retrouver toutes les informations et documents utiles sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé

Recommandations pour les professionnels (extrait du calendrier des vaccinations mars 2019. Page 30). Les personnes nées avant 1980, non vaccinées et sans antécédent connu de rougeole ou de rubéole, qui exercent des professions de santé en formation, à l’embauche ou en poste, doivent recevoir une dose de vaccin trivalent rougeole-oreillons-rubéole. La vaccination avec une dose de vaccins trivalent ROR est fortement recommandée pour les personnes travaillant dans les services accueillant des patients à risque de rougeole grave (immunodéprimés). Les professionnels travaillant au contact des enfants doivent aussi recevoir une dose de vaccin trivalent rougeole-oreillons-rubéole. Pour l’ensemble de ces personnels dont les antécédents de vaccination ou de maladie (rougeole, rubéole) sont incertains, la vaccination doit être pratiquée sans contrôle sérologique préalable. Au contact d’un cas de rougeole, il est recommandé l’administration d’une dose de vaccin trivalent à tous les personnels susceptibles d’être ou d’avoir été exposés pour lesquels il n’existe pas de preuve de rougeole antérieure ou qui n’ont pas reçu auparavant une vaccination complète à deux doses. Cette vaccination, si elle est réalisée dans les 72 heures qui suivent un contact avec un cas, peut éviter la survenue de la maladie. Elle reste préconisée même si ce délai est dépassé.

11 - 17 mars 2019 

L'assurance dépendance en 10 questions. En 2018, la France comptait 13,1 millions de personnes de 65 ans ou plus selon l’INSEE. En 2070, les séniors devraient représenter 29 % de la population. La dépendance représente un coût important. En 2016, le prix médian d’un hébergement en EHPAD (maison de retraite) était de 1 949 euros par mois. Ce coût n’est en général pas entièrement absorbé par le montant des pensions de retraite. C’est pourquoi il est possible de souscrire un contrat d’assurance dépendance. Docteur faut-il que je prenne une assurance pour assurer mes vieux jours ? En 10 points l’INC vous apporte des éléments de réponse

Agnès BUZYN, ministre des Solidarités et de la Santé, annonce un plan d’action pour renforcer la prise en charge de l’endométriose. Les principales mesures de ce plan sont : > Détecter précocement l’endométriose Mieux accompagner les femmes et rendre simples et cohérents les parcours de soins > Mieux informer sur cette maladie encore trop souvent méconnue du grand public, des femmes et des professionnels de santé Pour en savoir plus, lire le communiqué de presse

 

25 février - 3 mars 2019 

Vaccination-info-service.fr : un nouvel espace « pro » dédié aux professionnels de santé. Élaboré sous l’égide de Santé publique France et porté par les pouvoirs publics, vaccination-info-service.fr est le site institutionnel de référence sur les vaccinations en France. Ce site s’est enrichi en 2018 d’un espace « pro » spécialement conçu pour les professionnels de santé – acteurs de la vaccination – et réalisé avec des experts scientifiques indépendants. Cet espace « pro » permet de regrouper dans un même espace toutes les informations les plus récentes sur la vaccination. Il est régulièrement mis à jour en fonction des avancées scientifiques et de la réglementation en vigueur. Sept rubriques composent l’espace « pro ». Cliquez, vous découvrirez

La consommation d’alcool chez les jeunes en FrancePour votre information ou pour une future action de formation, des chiffres et des référencesA lire

À compter du 4 mars, les préservatifs Sortez couverts! des laboratoires Polidis pourront également être prescrits par les médecins et les sages-femmes.

La « mal bouffe » à la française. Cette étude sur le lien entre aliments industriels et mortalité a été réalisée dans le cadre de l’étude française NutriNet-Santé, une étude de cohorte en cours lancée le 11 mai 2009 et suivie au 15 décembre 2017 (médiane de 7,1 ans).  Le groupe de produits alimentaires ultra-traités est composé de préparations prêtes à consommer ou à chauffer constituées principalement d’ingrédients habituellement caloriques, riches en sucres raffinés, graisses saturées, sel et pauvres en fibres combinés à des additifs. La proportion (en poids) des aliments ultra-transformés dans le régime a été calculée pour chaque participant. La  corrélation entre la proportion de produits transformés et la mortalité globale a été recherchée. Les apports alimentaires moyens de tous les enregistrements alimentaires sur 24 heures disponibles au cours des deux premières années de suivi ont été calculés et considérés comme les apports habituels de nourriture et de boissons. Les auteurs concluent que les aliments industriels ultra-transformés sont associés dans cette étude à un risque de mortalité globale plus élevé chez l’adulte. D’autres études prospectives seront nécessaires pour confirmer ces résultats et démêler les divers mécanismes par lesquels les aliments ultra-transformés peuvent affecter la santé. Article publié dans « JAMA Internal Medicine » le 11 février 2019

Tendance toujours inquiétante concernant les IST en France. Selon l’analyse réalisée des données 2016 issues des réseaux nationaux de laboratoires et praticiens dédiés, les cas d’infections sexuellement transmissibles (IST) continuent globalement à progresser : en effet, en 2016, 12.495 cas de chlamydia ont été déclarés (+6,5 % depuis 2014), ainsi que 2.113 cas de gonorrhée (+86 % vs 2014), 1.274 cas de syphilis précoce (+25,5 % vs 2014) et 380 cas de lymphogranulomatose vénérienne rectale (LVR, +26 % vs 2014). Pour voir l’abstract18 - 24 février 2019 

Améliorer le parcours de soins des patients atteints de cancer : de nouveaux indicateurs de qualité et de sécurité de soins. L’Institut national du cancer a élaboré de nouveaux indicateurs de parcours de soins pour le cancer du sein et le cancer colorectal. Testés en 2019, ils ont pour objectifs d’améliorer la qualité des soins et la sécurité du patient tout au long de son parcours. Les données analysées permettront d’envisager l’amélioration des pratiques et de la pertinence des soins.        Le communiqué de presse de l’INCA

Tique, pique et clics !! En France, entre 2009 et 2015, le nombre moyen annuel estimé de cas de borréliose de Lyme (BL), liée à la piqure de tique, était de l’ordre de 29 000 cas avec une incidence moyenne annuelle estimée à 46 cas pour 100 000 habitants au niveau national. Il est estimé en 2016 par INVS à 54 647 cas, soit 84 cas pour 100 000 avec des difficultés de surveillance et de méthodes. Comment se prémunir des morsures de tiques ?  Mais une fois piqué, que faire ? Vous trouverez quelques réponses dans cette seconde fiche : Que peut-il se passer après une piqures de tique ?     Faites-en bon usage même sans modération ! Et pour mémoire Un eDPC de sept heures : Tiques. Maladie de Lyme ou pas ? Pour s’abonner à Bibliomed : 1 an, 45 euros

Coqueluche, une aide au diagnostic clinique. Cette recommandation est basée sur 4 signes cliniques : toux paroxystique, vomissements suivant la toux, reprise inspiratoire et absence de fièvre qui permettent d’évaluer la probabilité d’une coqueluche. > Chez l’adulte : la toux paroxystique et l’absence de fièvre présentaient une sensibilité élevée (93,2 % [IC 95 %, 83,2-97,4] et 81,8 % [IC 95 %, 72,2-88,7], respectivement) et une faible spécificité (20,6 % [IC 95 %, 14,7 — 28,1] et 18,8 % [IC 95 %, 8,1-37,9]). Les vomissements après la toux et les reprises inspiratoires présentaient une sensibilité faible (32,5 % [IC 95 %, 24,5-41,6] et 29,8 % [IC 95 %, 18,0-45,2]) mais une spécificité élevée (77,7 % [IC 95 %, 73,1-81,7] et 79,5 % [95 % CI, 69,4-86,9]).  > Chez les enfants : les estimations de sensibilité et de spécificité ont été faites pour un unique signe clinique, les vomissements suivant la toux qui n’étaient que modérément sensibles (60,0 % [IC 95 %, 40,3-77,0]) et spécifiques (66,0 % [IC 95 %, 52,5-77,3]). Les auteurs font les recommandations suivantes : > Pour les patients adultes présentant une toux aiguë (durée de moins de 3 semaines) ou une toux subaiguë (3 à 8 semaines), les cliniciens évaluent 4 signes cliniques majeurs : toux paroxystique, vomissements après la toux, reprises inspiratoires et absence de fièvre pour évoquer un diagnostic clinique de coqueluche. (Grade 2C)* Il est peu probable que la toux soit due à la coqueluche si le patient est fébrile ou si la toux n’est pas de nature paroxystique. (Grade 2C)La toux est susceptible d’être provoquée par la coqueluche s’il elle est suivie de vomissements ou si elle est associée à un « chant du coq ». > Pour les enfants souffrant de toux aiguë (durée inférieure à 4 semaines, les cliniciens évaluent spécifiquement les 3 signes classiques, toux paroxystique, vomissements après la toux et les reprises inspiratoires. [avis d’experts]. La toux peut être due à la coqueluche si elle est suivie de vomissements [Grade 2C] ou si il y a une toux paroxystique ou un « chant du coq ». [avis d’experts]. Article publié dans « Chest » en janvier 2019

 

11 - 17 février 2019 

Sevrage tabagique : cigarettes électroniques vs substituts nicotiniques. Cet essai britannique avait pour but de comparer à un an l’abstinence de tabac entre deux groupes d’adultes recrutés dans un service de lutte antitabac. Les auteurs concluent à une meilleure efficacité des cigarettes électroniques par rapport aux substituts nicotiniques pour arrêter de fumerArticle publié dans le « New England Journal of Medicine » le 30 janvier 2019

17 millions de femmes de 25 à 65 ans sont concernées. Comme nous vous l’avons signalé dernièrement l'Institut national du cancer (INCa) mène jusqu'à fin mars une campagne d'information sur le dépistage organisé (DO) du cancer du col utérin (DOCCU) : 3 000 cas du cancer du col invasifs par an, 1 100 décès, 64 ans d'âge moyen, 62 % de survie à 5 ans, en baisse , 235 000 frottis anormaux par an, 35 000 femmes traitées par an pour lésions précancéreuses (50 % ont moins de 39 ans).

Suicide et tentatives de suicide : données épidémiologiques récentes. Avec plus d’un million de décès chaque année, le suicide est la 14e cause de mortalité dans le monde, et ce chiffre devrait augmenter de 50%, pour en devenir la 12e cause d’ici 2030 . Il s’agit évidemment d’un problème majeur de santé publique. C’est pourquoi la prévention du suicide devrait toujours être une priorité, même dans les pays où les taux de suicide sont plus bas. Le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH) de février 2019

Santé Publique France lance Géodes, une plateforme interactive sur les données de santé par région. Dans le cadre de ses missions de veille, d’alerte et de surveillance, Santé publique France produit des indicateurs de santé publique à partir de différents systèmes de surveillance, d’enquêtes épidémiologiques en population générale, d’enquêtes de comportements et de bases de données médico-administratives. Ce recueil de données fait l’objet d’analyses et de publications régulières. Afin de les rendre plus visible et d’en faciliter l’accès à un public élargi et notamment à l’ensemble des acteurs de santé, Santé publique France a lancé le 1er février 2019  Géodes, une plateforme web dynamique rassemblant une grande partie des indicateurs santé qu’elle produit. Cet outil, unique en son genre, permet à l’utilisateur de visualiser ces informations sous forme de cartes dynamiques, de tableaux et de graphiques/ séries temporelles. GEODES l'observatoire cartographique de Santé publique France

 

4 - 10 février 2019 

Comparaison des taux d’attaque, d’incidence et de mortalité de l’accident vasculaire cérébral entre les hommes et les femmes de 35 ans et plus : registre des AVC de Lille. « Les taux d’attaque et d’incidence des AVC avant l’âge de 75 ans sont plus élevés chez les hommes que les femmes ». Au-delà de cet âge, le risque d'accident vasculaire cérébral est identique.                           L’étude parue dans le BEH de janvier 2019

Suite à la création des Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic des infections par le VIH, les hépatites virales et les infections sexuellement transmissibles (CeGIDD) : quel bilan à 1 an ? La majorité des consultations réalisées par les CeGIDD étaient consacrées au dépistage ou au diagnostic. > La population accueillie était considérée à 85% comme étant à risque d’exposition aux IST. > Les taux de positivité des tests réalisés étaient compris entre 0,41% (VIH) et 8% (gonocoques). > Le BEH de novembre 2018. Pages 818 à 826

Dépistage organisé du cancer du col de l’utérus (DOCCU). Jusqu’à présent en France, le dépistage du cancer du col de l’utérus était individuel. Il pourrait être organisé au plan national à partir de janvier 2019. Certaines données de la littérature estiment que 40% des femmes françaises n’auraient jamais réalisé de frottis, un chiffre qui irait même jusqu’à 80% chez les plus de 60 ans. Le dépistage organisé du cancer du col de l’utérus (DOCCU) vise à atteindre un taux de couverture de la population cible de 80%.  Une récente publication a mis en exergue les résultats d’une campagne test initiée en Alsace en 1994 et étendue à tout le Bas-Rhin en 2001. L’objectif de cette l’étude était d’évaluer un programme de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus sur la morbidité avant que la population vaccinée contre le papillomavirus n’atteigne l’âge du dépistage.     Morbidité cervicale en Alsace, France: résultats d'un programme régional organisé de dépistage du cancer du col utérin. En Open ACCESS

28 janvier - 3 février 2019 
Bouger et manger mais, peut-être, pas de tout ! Recommandations relatives à l’alimentation, à l’activité physique et à la sédentarité pour les adultes. En France, des recommandations alimentaires et d’activité physique officielles ont été diffusées depuis 2001 dans le cadre du Programme national nutrition santé (PNNS). Suite à l’évolution des données scientifiques et aux rapports récents de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) et à l’avis du Haut Conseil de santé publique (HCSP), la Direction générale de la santé (DGS) a chargé Santé publique France de l’actualisation des recommandations relatives à l’alimentation, l’activité physique et la sédentarité à diffuser auprès de la population adulte. Le rapport de Santé Publique France de janvier 2019

Le paquet de cigarettes neutre fait de l'effet. Mais sur quoi ? Le pourcentage des fumeurs déclarant que l'aspect de leur paquet de cigarettes leur plaît est passé de 53% en 2016, à 16% en 2017. C'est surtout chez les jeunes (18-24 ans) que l'attractivité du paquet a fortement baissé, passant de 62,2% à 16,5%. Autre résultat de ces enquêtes : par rapport à 2016, deux fois plus de fumeurs se disent gênés de sortir leur paquet avec ce nouveau conditionnement, au vu de leur entourage. Source : Enquêtes Baromètres de Santé publique France effectuées par téléphone auprès d'échantillons représentatifs (15 216 personnes en 2016 ; 25 319 en 2017). Perception du paquet de cigarettes par les fumeurs avant et après la mise en place du paquet neutre. Résultats des Baromètres de Santé publique France 2016 et 2017.

Dépistage organisé du cancer du col de l’utérus (DOCCU). Jusqu’à présent en France, le dépistage du cancer du col de l’utérus était individuel. Il pourrait être organisé au plan national à partir de janvier 2019. Certaines données de la littérature estiment que 40% des femmes françaises n’auraient jamais réalisé de frottis, un chiffre qui irait même jusqu’à 80% chez les plus de 60 ans. Le dépistage organisé du cancer du col de l’utérus (DOCCU) vise à atteindre un taux de couverture de la population cible de 80%.  Une récente publication a mis en exergue les résultats d’une campagne test initiée en Alsace en 1994 et étendue à tout le Bas-Rhin en 2001. L’objectif de cette l’étude était d’évaluer un programme de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus sur la morbidité avant que la population vaccinée contre le papillomavirus n’atteigne l’âge du dépistage. Morbidité cervicale en Alsace, France: résultats d'un programme régional organisé de dépistage du cancer du col utérin. En Open ACCESS

Cartographie des cancers : premières estimations régionales et départementales de l’incidence et de la mortalité pour 24 cancers en France. Cette nouvelle production d’indicateurs permet de décrire les variations d’incidence et de mortalité par cancer dans les 13 régions métropolitaines et 3 régions Outre-Mer (Guadeloupe, en Guyane et en Martinique) sur la période 2007-2016. Ces données publiées sous forme de 16 synthèses régionales et départementales proposent une description complète des cancers dans l’ensemble des départements de ces régions. Ce qu’il faut savoir : > Ces travaux ont permis de fournir pour la première fois des estimations régionales et départementales d’incidence pour les cancers de l’estomac, du foie, du pancréas, du rein, du système nerveux central, du lymphome de Hodgkin et pour l’entité « tous cancers ». > Les données d’incidence et de mortalité de 14 localisations cancéreuses, publiées entre 2015 et 2016 à l’échelle départementale ont été mises à jour (Hommes : Lèvres-bouche-pharynx, œsophage, côlon-rectum, larynx, poumon, prostate, testicule, thyroïde, lymphome malin non-hodgkinien ; Femmes : Lèvres-bouche-pharynx, côlon-rectum, poumon, sein, col de l’utérus, corps de l’utérus, ovaire, vessie, thyroïde) > Chacun des 16 rapports comporte une page de synthèse des principaux résultats du rapport Les données par territoire.

21 - 27 janvier 2019 

Inégalités socioéconomiques dans le développement langagier et moteur des enfants à 2 ans. Les résultats de l’étude soulignent que les différences socioéconomiques sont présentes dès les premières années et peuvent influer sur la trajectoire future. Bien que les développements langagier et physique soient largement liés à ces jeunes âges, les inégalités socioéconomiques sont surtout marquées pour le développement du langage.    Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH) : N° 1 - 8 janvier 2019

 

14 - 20 janvier 2019

  • Scoop.it