• Actus Maladies,Traitements - Archives

  • Discipline :
  • Toutes spécialités
  • Auteur :
  • Pierre Colombier - Veille UnaformeC
  • Date :
  • 25/03/2018

Voir Actus de la semaine

Voir aussi

                        Actus Santé publique - Archives                       Actus Système de santé -Archives   

                        Actus Education du patient - Archives              Actus Juridique Ethique - Archives

                        Actus Gestion professionnelle - Archives        Actus Vie associative - Archives

 

10 - 16 Février 2020

Dossier HAS Janvier 2020. Dystrophie musculaire de Becker. La dystrophie musculaire de Becker (DMB) est une maladie liée à une mutation du gène codant la dystrophine (gène DMD). Le tableau classique d’une DMB associe une faiblesse musculaire proximale prédominant à la ceinture pelvienne, se traduisant initialement par des difficultés à la marche, pour se relever d’un siège ou monter les escaliers, une hyperlordose puis par des difficultés à lever les bras. Plus rarement, il peut s’agir d’une intolérance à l’effort, des myalgies ou des troubles neurodéveloppementaux isolés. Il est rappelé que le dosage des CPK est recommandé dans les déficiences intellectuelles inexpliquées. Dystrophie musculaire de Becker - Synthèse du PNDS à destination du médecin traitant


Dossier HAS Janvier 2020. Trisomie 21 : Le rôle du médecin traitant consiste à assurer :  > Le suivi médical et la prévention courants et, si besoin, adresser le patient vers un centre de référence ou de compétence > La surveillance de la croissance et de l’état nutritionnel (cf. annexe 4) Le dépistage et la surveillance des complications du syndrome en coordination avec les équipes référentes >  Le soutien psychologique des familles           Trisomie 21 - Synthèse du PNDS à destination du médecin traitant

 

Évaluation de l’efficacité et de la sécurité du laser femtoseconde dans la chirurgie de la cataracteLa cataracte est l’opacification de tout ou une partie du cristallin entrainant une diminution de la qualité de la vision. Le traitement de la cataracte est exclusivement chirurgical. La phacoémulsification qui est actuellement la technique de référence correspond à l’extraction extracapsulaire du noyau cristallinien après fragmentation du cristallin par des ultrasons. L’introduction et la généralisation de cette technique au cours des dernières décennies, a permis d'améliorer les résultats de la procédure chirurgicale en termes de qualité visuelle et d’impact sur la qualité de vie. La chirurgie de la cataracte assistée par laser femtoseconde est présentée comme une innovation technologique. Elle permettrait d’automatiser certaines étapes clés de la procédure chirurgicale actuelle, et de limiter la variabilité humaine, améliorant ainsi les résultats en termes d'efficacité et de sécurité.

 

Techniques autologues de reconstruction mammaire alternatives aux implants mammaires. La HAS a réalisé cette évaluation à la demande du Ministère de la santé qui souhaite accroître l’offre de soins remboursés à proposer aux femmes pour la reconstruction mammaire (RM) en contexte carcinologique, dans une situation de diminution de l’offre de reconstruction par implants mammaires (IM) en France, avec l’apparition de cas de lymphomes anaplasiques à grandes cellules et le retrait du marché des IM macro-texturés et à surface recouverte de polyuréthane. Le rapport de la HAS de janvier 2020

 

Thrombasthénie de Glanzmann et pathologies plaquettaires apparentées. La thrombasthénie de Glanzmann (TG) est une maladie hémorragique héréditaire d’origine plaquettaire. Elle est liée à une anomalie quantitative et/ou qualitative du récepteur membranaire plaquettaire GPIIbIIIa (intégine αIIbβ3), impliqué dans l’agrégation des plaquettes. La synthèse destinée au médecin traitant

 

Syndrome de microduplication 7q11.23. Le syndrome de microduplication 7q11.23 (syndrome dup7q11.23) est une maladie génétique rare avec une prévalence estimée à environ 1/13,000-20,000 (omim.org). Le syndrome est lié à la présence d’un remaniement chromosomique de type trisomie partielle d’un segment du chromosome 7La synthèse destinée au médecin traitant

 

Syndrome de duplication du gène MECP2. Le syndrome de duplication du gène MECP2 (MECP2dupS) (OMIM #300815) est un syndrome rare lié à une duplication de la région distale du bras long d’un chromosome X (région Xq28) impliquant le gène MECP2 et le plus souvent d’autres gènes contigusLa synthèse destinée au médecin traitant

 

Maladie de Behçet. La maladie de Behçet est une vascularite des vaisseaux de tous calibres, touchant les territoires artériels et veineux. Elle atteint préférentiellement les sujets d'âge jeune, de 10 à 45 ans le plus souvent, et touche aussi bien les hommes que les femmes. Une première poussée après 50 ans est rare. La synthèse destinée au médecin traitant

 

Prévention des addictions et réduction des risques et des dommages par les centres de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA). L'inscription du programme de recommandations "Prévention des conduites addictives et réduction des risques et des dommages liés aux addictions" au programme de travail de l'ANESM a pris place dans le contexte des avancées législatives récentes et de l'évolution des pratiques et des options d'accompagnement dans le champ de l'addictologie au cours de la dernière décennie. La recommandation de bonne pratique de la HAS La lettre de cadrage

 

 

27 Janvier  - 2 Février 2020

Cannabis thérapeutique : expérimentation lancée en septembre. L'expérimentation du cannabis thérapeutique en France, qui doit concerner environ 3 000 patients pendant deux ans, devrait débuter en septembre, a annoncé mercredi une responsable de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), d'après l'AFP.

 

Protections féminines. l'Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) tire la sonnette d’alarme. Dans son rapport sur les protections intimes féminines rendu public mardi, l'Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a conduit des analyses sur deux sujets : la composition de ces protections et leurs éventuelles conséquences sur la santé de la femme mais aussi sur le risque de syndrome de choc toxique (SCT) menstruel. Pour mémoire. Bibliomed 946 : Protections féminines. Comment choisir ?

 

Alcool et fibrillation auriculaire. Cet essai australien multicentrique, prospectif, ouvert, randomisé et contrôlé avait pour objectif de connaître les effets de l’abstinence d’alcool chez des patients souffrant de fibrillation auriculaire (FA). L’abstinence était associée à une modeste perte de poids et diminution de la pression artérielle.  L’alcool est un facteur de risque modifiable de FA, son arrêt réduit de manière significative les récidives d'arythmie chez les buveurs réguliers. Article publié dans le « New England Journal of Medicine » le 2 janvier 2019

 

20 - 26 Janvier 2020

Repérer les auteurs de violences conjugales. L’Union européenne vient de publier le manuel "Engage" à destination des professionnels de première ligne pour repérer et inciter les hommes auteurs de violences conjugales à se faire aider.  Le Manuel ENGAGE est destiné aux professionnels de première ligne qui sont en lien avec des auteurs de violences conjugales, en vue d’une réponse multisectorielle. 48 pages

La grippe : prescrire de l’oseltamivir ? Cet essai européen randomisé, contrôlé, ouvert en soins primaires comparait les effets de l'oseltamivir par rapport aux soins habituels chez des patients âgés de plus d’un an présentant un syndrome grippal. Le critère d’évaluation principal était le temps de guérison, défini comme le retour aux activités habituelles avec fièvre, maux de tête, douleurs musculaires mineures ou absentes. Les auteurs concluent que le bénéfice de l’ oseltamivir pour de nombreux patients est modeste et qu'il est difficile de promouvoir son utilisation généralisée en raison des effets secondaires possibles pour une maladie qui guérit spontanément le plus souvent. Les médecins et les patients pourraient envisager la prise d’oseltamivir dans les cas où un jour de moins de maladie est particulièrement important pour les patients. Les médecins peuvent en particulier discuter un traitement chez les patients les plus malades ou les plus âgés, qui présentent des comorbidités et chez qui l’ oseltamivir peut accélérer la guérison de 2 à 3 jours.  Article publié dans « The Lancet » le 12 décembre 2019 Et en cadeau de nouvel an  Bibliomed 555 du 24 septembre 2009 : Grippe A(H1N1) : prévention et prise en charge  Bibliomed 317 du 9 octobre 2003 : Les antiviraux sont-ils efficaces pour prévenir et traiter la grippe ?

 

Après une période de mise à disposition exceptionnelle de près de 3 ans, la distribution en France de la spécialité importée EUTHYROX (lévothyroxine) prendra fin en septembre 2020.

30 Décembre 2019 - 5 Janvier 2020

L’ANSM souhaite sécuriser l’utilisation des vasoconstricteursLargement utilisés pour le traitement des symptômes liés au rhume, les vasoconstricteurs sont associés à un risque d’effets indésirables rares mais graves, en particulier cardiovasculaires et neurologiques. Certains de ces médicaments, sous forme de comprimés et à base de pseudoéphédrine, sont accessibles sans ordonnance. Afin d’améliorer leur bon usage et la sécurité des patients, l’ANSM souhaite, en concertation avec les acteurs concernés, renforcer l’information au travers de la diffusion de documents en pharmacie. L’ANSM a sollicité l’ensemble des acteurs concernés (usagers, patients et professionnels de santé, puis industriels) afin d’engager les réflexions sur les mesures à mettre en place. Il est ainsi envisagé qu’une fiche d’aide à la dispensation des vasoconstricteurs par voie orale soit élaborée et diffusée courant janvier aux pharmaciens d’officine, afin notamment de rappeler les contre-indications de ces médicaments. Par ailleurs, une fiche d’information présentant les recommandations de bon usage des vasoconstricteurs, leurs risques ainsi que les conseils en cas de rhume, serait également remise aux patients par les pharmaciens lors de la délivrance. Le compte-rendu du Comité technique de pharmacovigilance (CTPV) de mars 2019


 

Une fiche d'information sur le finastéride 1 mg (PROPECIA et génériques) a été publiée par l'Agence nationale du médicament (ANSM) à destination des hommes actuellement traités par ce médicament pour la chute des cheveux, ou de ceux pour qui ce traitement est envisagé. Cette fiche présente notamment : > les effets indésirables associés à la prise de ce médicament, tels les troubles psychiques et/ou de la fonction sexuelle, comparés aux bénéfices escomptés ; > conduite à tenir en présence de signes évoquant un effet indésirable. Outil de dialogue entre le patient et les professionnels de santé, cette fiche doit être remise par le médecin lors de la consultation ou par le pharmacien lors de la délivrance, afin de partager largement les informations relatives à la sécurité de ce médicament. Cette fiche d'information ne s'adresse pas aux patients traités par finastéride 5 mg pour une hypertrophie bénigne de la prostate.

 

Femmes enceintes et jeunes enfants : comment réduire les risques alimentaires ? Que ce soit pour la prévention de la toxoplasmose, de la salmonellose ou de la listériose un certain nombre de précautions sont à prendre dans l’alimentation en particulier de la femme enceinte. Cette semaine le ministère dans un communiqué rappelle les grandes lignes pour réduire les risques alimentaires. La fiche information patient en PDF        Les conseils en deux schémas

 

Scanner et diagnostic d’appendicite.   L’objectif principal de cette revue Cochrane était d'évaluer la précision de la tomodensitométrie (TDM) pour diagnostiquer une appendicite aiguë chez les adultes suspects d'appendicite. Les objectifs secondaires étaient de comparer la précision de la TDM avec rehaussement du contraste ou non et de comparer la précision de la TDM à faible dose par rapport à une dose standard. La sensibilité et la spécificité de la TDM pour diagnostiquer l'appendicite chez l'adulte sont élevées. Les résultats de cette revue doivent être interprétés avec prudence pour deux raisons. Ces résultats sont basés sur des études de faible qualité méthodologique et les comparaisons entre les types de rehaussement du contraste et les différentes doses de rayonnement peuvent ne pas être fiables car elles sont basées sur des comparaisons indirectes.  Revue publiée par la « Cochrane Library » le 19 novembre 2019      Bibliomed 859 du 8 juin 2017 Appendicite aigüe de l’adulte : l’imagerie a-t-elle modifié les pratiques?

 

Médecines » douces ou alternatives : des insuffisances dans le respect de la réglementation. Pratiques commerciales «déloyales» et «trompeuses», «exercice illégal de la médecine», «allégations thérapeutiques non justifiées». La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) ne mâche pas ses mots pour qualifier les dérives de certains professionnels des «médecines» douces. Dans un rapport publié le 16 décembre, l’organisme fait état des nombreuses infractions relevées lors de contrôles menés inopinément chez 675 thérapeutes en 2018. Avec à la clé, un vrai danger pour leurs clients. Naturopathes, aromathérapeutes, hypnothérapeutes, acupuncteurs, auriculothérapeutes, réflexologues  Le document de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudesSelon les recommandations récentes de l’ANSM, évitez d’initier un traitement à base de valproate (pour ces deux produits : Dépamide et Dépakote) chez les patients présentant des épisodes maniaques du trouble bipolaire. L’ANSM recommande aux professionnels de santé de ne pas initier de traitement à base de valproate chez les patients adultes présentant des épisodes maniaques du trouble bipolaire et d’avoir recours au lithium, sauf contre-indication, voire à la carbamazépine, ou aux antipsychotiques indiqués dans cette situation pour les initiations de traitement. Cela fait suite aux tensions d’approvisionnement en cours sur les spécialités Dépamide 300 mg et Dépakote 250mg et 500 mg.

 

 

23 - 29 Décembre 2019

Risque de cancers chez les enfants nés après un traitement pour infertilité. Cette étude de cohorte rétrospective danoise avait pour but d’examiner l’association entre les différents types de traitements de l’infertilité et le risque de cancers chez les enfants jusqu’à l’âge de 20 ans. Chez les enfants nés au Danemark, l’utilisation du transfert d’embryons congelés, par rapport aux enfants nés de femmes fertiles, était associée à un risque accru faible, mais statistiquement significatif de cancer infantile, cette association n’a pas été trouvée pour l’utilisation d’autres types de traitement de l’infertilité examinés. Article publié dans le « JAMA » le 10 décembre 2019

 

Trouble développemental de la coordination ou dyspraxie. L’objectif principal de cette expertise, réalisée à la demande de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), est de réunir et d’analyser les connaissances issues des recherches internationales et pluridisciplinaires sur le TDC afin d’émettre des recommandations d’actions et de recherches qui pourront contribuer à l’amélioration de l’accompagnement des personnes concernées, dans la perspective d’une meilleure prise en charge, scolarisation, participation sociale et d’un meilleur bien-être de ces personnes et de leur entourage.          Synthèse du rapport. 140 pages       Le communiqué de presse du 9 décembre 2019


 

Traitement médicamenteux du diabète de type 2 : évaluation des gliflozines par la HAS. La Haute Autorité de Santé (HAS) met les points sur les i concernant l’absence, pour le moment, de mise à disposition des gliflozines pour les patients diabétiques de type 2. Selon la HAS, il s’agit d’un défaut d’accord sur le prix dont les laboratoires sont responsables, et non d’obstacles émanant de cette agence sanitaire. Mais sur le fond, ce désaccord repose sur l’évaluation de la Commission de la transparence (CT) et sur les études de tolérance jugées insuffisantes. La mise au point de la HAS du 18 décembre

 

Mesure de la pression artérielle : la Société française d’hypertension artérielle émet ses 13 recommandations. La Société française d’hypertension artérielle (SFHTA)  a souhaité rappeler les principes concernant les bonnes pratiques de mesure de la PA. Recommandations 1 et 2 - Pour le diagnostic et le suivi de l’HTA au cabinet médical et en ambulatoire, il est recommandé d’utiliser les tensiomètres. Il est recommandé de mesurer la PA à l’aide d’un appareil électronique oscillométrique ayant obtenu le marquage CE et validé. Recommandations 3 et 4 – Les tensiomètres doivent être utilisés avec un brassard huméral adapté à la circonférence du bras. Recommandations 5 et 6 – La mesure est réalisée en position assise ou couchée après quelques minutes de repos, sans parler et sans avoir fumé. Elle est initialement réalisée sur les deux bras, puis en position debout. Recommandation 7 – La mesure doit être répétée au cours de la consultation. Recommandations 8 et 9 - L’automesure tensionnelle (AMT) doit être réalisée après quelques minutes de repos en position assise, avec 3 mesures le matin au petit déjeuner et 3 mesures le soir avant le coucher pendant 3 jours, chaque série étant réalisée à une minute d’intervalle. Recommandation 10 - La MAPA sur 24 heures est utile pour poser le diagnostic d’HTA en l’absence d’AMT, pour évaluer la PA nocturne, en cas de suspicion d’hypotension artérielle, de grande variabilité ou en cas d’HTA non contrôlée par au moins une trithérapie. Recommandations 11 et 12 - Il est recommandé de réaliser des mesures en dehors du milieu médical (AMT) avant de débuter un traitement antihypertenseur, avant de modifier la posologie du traitement antihypertenseur, en cas de suspicion d’HTA résistante pour éliminer un effet blouse blanche, avant une consultation dans le cadre du suivi de l’hypertension artérielle traitée, dans le suivi des patients ayant une HTA blouse blanche pour dépister l’apparition d’une HTA permanente. Il est suggéré de considérer, chez l’hypertendu traité, une HTA masquée comme une HTA non contrôlée, et d’adapter le traitement antihypertenseur en conséquence. Recommandation 13 - Il est suggéré de limiter l’usage de la pression centrale au cadre de la recherche clinique. Référence de l’article : Denoll T et al. Recommandations sur la mesure de la pression artérielle. Consensus d’experts de la Société française d’hypertension artérielle, filiale de la Société française de cardiologie. La Presse Médicale In Press, Corrected Proof, Available online 13 November 2019. Résumé de l’article : Recommandations sur la mesure de la pression artérielle. Consensus d’experts de la Société française d’hypertension artérielle, filiale de la Société française de cardiologie.

 

16 - 22 Décembre 2019

Maladies rares. Depuis quelques semaines vous trouvez régulièrement des documents de la HAS se rapportant aux maladies rares. Un petit rappel : Une maladie est dite rare si elle atteint moins d'une personne sur 2 000, c'est-à-dire moins de 30 000 personnes en France. L'annuaire des maladies rares  Orphanet donne des informations sur plus de 5 000 maladies, en identifiant notamment les traitements, les consultations spécialisées et les associations de malades concernées. Quelques informations sur les médicaments orphelins

 

MICI : consensus français autour d’une checklist visant à améliorer la prise en charge aux urgences Il n’existe pas de recommandations concernant la conduite à tenir face à un patient diagnostiqué pour maladie inflammatoire des intestins (MICI) et se présentant aux urgences avec des symptômes digestifs. Des spécialistes français ont donc construit un consensus selon la méthode Delphi. Ils ont ainsi déterminé les symptômes, les signes cliniques et les paramètres biologiques constituant des critères pouvant justifier l’hospitalisation ou la réalisation d’une imagerie. L’abstract de PubMed de novembre 2019 Mais aussi le Wiki : Maladies chroniques de l'intestin

 

Un essai randomisé d’éducation thérapeutique par des infirmières pour des diabétiques de type 2. L’objectif de cet essai randomisé contrôlé espagnol était d’évaluer l’efficacité d’un programme structuré et individualisé d’éducation pour des diabétiques de type 2. Le programme était réalisé par une infirmière en soins primaires, il comprenait des renforts éducatifs et un soutien familial. Les auteurs concluent qu’un programme d’éducation thérapeutique pour les diabétiques de type 2 dispensé par une infirmière a permis de réduire la glycémie à jeun, l’hémoglobine glyquée, le cholestérol total, le LDL cholestérol et la pression artérielle systolique à moyen et à long terme. IL a également augmenté la proportion de participants qui ont atteint l’objectif thérapeutique pour l’hémoglobine glyquée. Le pourcentage de perdus de vue dans le groupe intervention (30%) et l’absence d’analyse en intention de traiter rendent ces résultats fragiles.  Article publié dans « International Journal of Nuusing Studies » en Janvier 2020

 

Etude de santé sur l’environnement, la biosurveillance, l’activité physique et la nutrition (Esteban 2014-2016) Volet Nutrition. Chapitre Dosages biologiques : vitamines et minéraux Ce chapitre rend compte des résultats d’une partie des dosages des biomarqueurs de l’état nutritionnel étudiés dans le cadre de l’étude, notamment le statut en vitamine D, ferritine, folates sériques, vitamine A, vitamine E et caroténoïdes de la population, ainsi que leurs évolutions depuis ENNS, par sexe, classe d’âge et niveau de diplôme. L’étude parue en décembre 2019

 

2 - 8 Décembre 2019

Pityriasis rosé, quels traitements ? Une revue Cochrane a inclus 14 essais (761 participants) qui évaluaient différents traitements du pityriasis rosé. Ont été évalués, l’intensité de l’éruption cutanée, la durée et l’intensité du prurit. L’âge des participants variait de 2 à 60 ans. Les études ont été menées dans des services de dermatologie sauf une en pédiatrie. Trois études ont été financées par l’industrie ; la plupart des études n’ont pas indiqué leur source de financement. Tous les résultats ont été évalués au terme de deux semaines de traitement.  Les auteurs concluent que l’aciclovir par voie orale, par rapport à un placebo ou à l’absence de traitement, conduit probablement à une diminution de l’éruption cutanée. Cependant, les preuves de l’effet de l’aciclovir sur le prurit ne sont pas concluantes. Il existe des preuves de qualité faible à modérée selon lesquelles l’érythromycine pourrait réduire le prurit par rapport au placebo.  Les petites tailles des études, leur hétérogénéité et leurs biais rendent ces résultats incertains.  Revue publiée par la « Cochrane Library » le 30 octobre 2019

 

A compter du 1er janvier 2020, le taux de participation de l’assuré fixé à 85 %, pour les préparations homéopathiques et les spécialités homéopathiqueprévues au 7o de l’article R. 160-5 du code de la sécurité sociale, par l’arrêté susvisé du 25 novembre 2019 est applicable, d’une part, aux préparations homéopathiques répondant aux conditions définies au 11o de l’article L. 5121-1 du code de la santé publique prises en charge par l’assurance maladie et, d’autre part, aux spécialités homéopathiques dont la liste est jointe en annexe à la présente décision fabriquées sous les formes pharmaceutiques et les modèles de présentation indiqués dans la même annexe. »

 

Les stérilets Ancora, Novaplus et Sethygyn ne pourront désormais plus être posés en Francesuite à une décision de l’Agence du médicament (ANSM) annoncée jeudi dans un communiqué. Cette mesure de précaution fait suite à l’augmentation du nombre de cas de rupture lors du retrait de ces dispositifs intra-utérins au cuivre, mais aussi d’expulsions spontanées.

 

Un arrêté du 12 novembre 2019 (J.O. du 19 novembre 2019) précise, en application de l'article L. 5125-23 du code de la santé publique, les situations médicales dans lesquelles peut être exclue la substitution à la spécialité prescrite d'une spécialité du même groupe génériqueLa liste des principes actifs : lamotrigine, pregabaline, zonisomide, lévétiracétam, opiramate ,valproate de sodium , lévothyroxine, mycophénolate mofétil, buprénorphine, azathioprine, ciclosporine, évérolimus, mycophénolate sodique. Cet arrêté liste seulement trois cas où la substitution sera recevable. > Elle sera donc possible dans le cas de médicaments à marge thérapeutique étroite, « pour assurer la stabilité de la dispensation, lorsque les patients sont effectivement stabilisés avec un médicament et à l’exclusion des phases d’adaptation du traitement ». > Deuxième cas de figure : pour les enfants de moins de six ans, « lorsqu’aucun médicament n’a une forme galénique adaptée et que le médicament de référence disponible permet cette administration ». > Enfin, la non-substitution sera possible pour les patients présentant une contre-indication « formelle et démontrée » à un excipient à effet notoire « présent dans tous les médicaments génériques disponibles ». Dans l’une de ces trois situations, il ne suffira plus d’écrire à la main "NS" sur l’ordonnance, mais de mentionner, de manière informatique ou à la main, à la suite de non substituable la situation médicale qui le justifie. Donc « non substituable MTE » pour le premier cas, « non substituable EFG » pour le second et « non substituable CIF » pour le troisième.

Augmentation des cas graves en lien avec l’usage détourné de protoxyde d’azote (« gaz hilarant »). Les autorités sanitaires alertent sur les dangers de cette pratique. Ainsi, depuis janvier 2019, 25 signalements d’effets sanitaires sévères ont ainsi été notifiés aux CEIP-A, dont 10 graves avec des séquelles pour certains cas, 8 provenant de la région Hauts-de-France. Le communiqué de presse du ministère

 

4 - 10 Novembre 2019

Allopurinol et maladie cardiaque : prudence. Les auteurs ont utilisé des données de population provenant de la Colombie-Britannique, au Canada, pour identifier les hospitalisations liées à un effet indésirable cutané grave dû à l’allopurinol entre 1997 et 2015. Cette étude rétrospective met en évidence un risque rare, mais grave d’effet indésirable cutané sévère lors d’un traitement avec l’allopurinol chez des patients souffrant d’une maladie cardiaque et ceci indépendamment des autres facteurs de risque. Ce risque est pratiquement identique à celui que nous connaissons pour l’association allopurinol et insuffisance rénale. Une prescription à faible dose d’allopurinol peut considérablement l’atténuer Cette précaution d’emploi n’est pas signalée en France dans les notices des médicaments contenant de l’allopurinol.    Article publié dans le « Canadian Medical Association journal » le 30 septembre 2019

 

Votre patient a besoin d’un transport pour rentrer chez lui après une opération ou pour des soins loin de son domicile ? L’Assurance Maladie peut prendre en charge ses frais de transport si son état de santé le justifie et sous certaines conditions.  Ameli fait le point en quelques lignes       Le communiqué de presse du ministère   Ou remettez à vos patients ce lien : https://www.ameli.fr › simulateur-droits

 

Recommandations temporaires d’utilisation (RTU). Une RTU permet de prescrire un médicament en dehors de son AMM, mais dans un cadre légal et avec une possibilité de prise en charge par l’Assurance-Maladie.  Comment la prescription doit-elle être rédigée ? Infos pratiques Vidal, octobre 2019

 

HAS. Maladies rares : la cystinurie (1 personne sur 7 000).  La cystinurie est liée à un défaut de réabsorption par le tube proximal rénal de la cystine et des acides aminés dibasiques (lysine, arginine, ornithine). La cystine étant très peu soluble dans les urines, cette excrétion massive aboutit à la formation de cristaux qui s’accumulent progressivement pour former des calculs, souvent de grandes tailles, avec de fréquentes récidives. La Cystinurie – Synthèse du PNDS à destination du médecin traitant     La Cystinurie – PNDS    La Cystinurie – Argumentaire

 

Et un nouveau WikiDPC : le cancer du col de l’utérus. Le cancer du col de l’utérus (CCU) représente en France la 12e cause de cancer et la 10e cause de mortalité par cancer chez la femme . A l’échelle mondiale, les dernières données épidémiologiques montrent que le cancer du col de l’utérus est le quatrième cancer le plus courant chez la femme avec une incidence de 528 000 nouveaux cas en 2012. On note que les pays à faible revenu ou intermédiaire sont les plus touchés par cette mortalité (85% des décès). En Europe, près de 65 000 femmes sont touchées par le cancer de l’utérus, et environ 25 000 nouveaux cas sont recensés chaque année, avec une mortalité de 4,7%  Celui-ci est le dernier  Mais n’oubliez pas qu’avant il en avait plus de 70. Une petite promenade dans les différents thèmes ?

 

28 Octobre - 3 Novembre 2019

Augmentation des intoxications liées à la consommation de champignons : restez vigilants. Les conditions météorologiques, plus fraîches et humides depuis ces deux dernières semaines, ont favorisé la pousse de champignons. Par conséquent le nombre d’intoxications ob

  • Scoop.it