TLMFMC - Formation Médicale Continue - Développement Professionnel Continu

Toutes les formations médicales continues (FMC)
Tout le développement professionnel continu (DPC)

CLIQUEZ ICI
tlmFmc
  • myPKFiT

  • Spécialité :
  • Hématologie, Immunologie
  • Éditeur :
  • Shire Pharmaceuticals
  • Public :
  • Grand public
  • Prix :
  • Gratuit
  • myPKFiT

    Après avoir mis en ligne myPKFIT, un logiciel qualifié de dispositif médical marqué CE et destiné aux médecins en charge de patients hémophiles A, le laboratoire Shire vient de lancer l’application correspondante, destinée aux patients. Rappelons que l’hémophilie A est une affection héréditaire familiale autosomique récessive liée au chromosome X. Elle est  caractérisée par un déficit du facteur de coagulation VIII (FVIII) qui expose au risque d’hémorragies, potentiellement gravesReprésentant 60 % des maladies hémorragiques liées à un déficit héréditaire d’une protéine coagulante, la prévalence de l’hémophilie A dans la population est estimée à 1/12 000. L'hémophilie sévère se manifeste par des saignements anormaux, à la suite de blessures mineures, d’une chirurgie ou d’extractions dentaires mais elle se traduit surtout par des hémorragies spontanées fréquentes, notamment intra-articulaires (80%), entraînant altération puis dégradation de la fonction articulaire avec perte de mobilité, handicap et détérioration de la qualité de vie. Quand la maladie est modérée, elle provoque des saignements anormaux avec des hémorragies spontanées plutôt rares.

    Indiqué en cas d’hémophilie sévère ou modérée, le traitement prophylactique vise à réduire le nombre d'épisodes hémorragiques, notamment articulaires et par là leurs conséquences irréversibles sur les articulations. La prophylaxie doit débuter vers l'âge de deux ans, avant les premiers saignements intra-articulaires. Objectif de ce traitement prophylactique : « Zéro saignement ». La réponse pharmacocinétique étant variable selon le patient, cet objectif n’est réalisable que si le traitement est personnalisé. En conséquence, il faudrait tenir compte de l’âge, du phénotype hémorragique, du profil pharmacocinétique individuel du patient, de son mode de vie et de son niveau d'activité physique. L'évaluation des paramètres pharmacocinétiques représente l'un des facteurs essentiels pour personnaliser le traitement. Chaque patient éliminant le facteur de coagulation de manière différente, la quantité de facteur administrée doit être adaptée. En outre le risque d'hémorragie totale et d’hémarthrose s'accroît avec le temps : le taux de FVIII peut ainsi s’abaisser en dessous de 1 % alors qu’il faut parfois un taux > 3% (si, par exemple, une articulation est endommagée).

    Pour accompagner les professionnels de santé impliqués dans le parcours de soins des hémophiles A vers l’objectif « Zéro saignement », le laboratoire Shire a mis en ligne en 2016 le logiciel myPKFIT, un dispositif médical d'aide à la personnalisation du traitement. Il permet au médecin de définir le profil pharmacocinétique de chaque patient et de ce fait, d'ajuster les doses de FVIII et de déterminer la fréquence des injections pour atteindre un taux cible prédéfini (1 %, 2 %, 3 %, etc.). « Nous prônons une “tolérance zéro”, y compris pour les micrp-saignements qui peuvent avoir à terme un impact négatif sur les articulations des patients », prévient Jean Delonca, directeur médical  chez Shire France. Signalons à cet égard que 38 des 39 Centres de traitement de l’hémophilie ont au moins un compte myPKFiT  et que  35% des médecins impliqués en hémophilie A s’en sont dotés. Afin de compléter ce dispositif le laboratoire Shire vient de mettre à la disposition des patients l’application mobile myPKFIT, également dispositif médical marqué CE.

    En pratique, le médecin propose au patient d’intégrer à l'application mobile myPKFIT les éléments d’informations issues du logiciel (courbe pharmacocinétique individuelle, schéma posologique pour rester au taux cible, etc.) afin de suivre le taux de FVIII et de gérer les injections. Puis il remet au patient le scan du QR code de son profil. Le patient télécharge l'application et enregistre sa première injection directement sur l'écran d'accueil pour activer la modélisation.

    Une fois l'application activée le patient peut visualiser : • son taux de FVIII actuel estimé ; • le temps restant dans la zone verte de confort, le temps restant avant d'atteindre les zones jaunes (prudence, le taux de FVIII estimé commence à être trop bas) ou rouge (attention : le patient risque de ne pas être totalement protégé), chaque zone étant définie par le médecin en consultation et discussion avec son patient ; • ses estimations futures de taux de FVIII afin d’adapter son traitement à ses activités des jours suivants ; • le nombre de jours sans saignement ; • un calendrier affichant un aperçu des événements passés ou programmés dans le futur (saignements, injection prophylactique, traitements de saignements, injections programmées, etc.).

    Le patient pourra aussi s’il le désire : recevoir des notifications lorsque son taux estimé de FVIII est trop bas ou pour lui rappeler l’heure de son injection prophylactique programmée ; enregistrer des données détaillées de ses injections et saignements (date, heure, dose, motifs et sites d’injection, etc.) ; partager les informations qu'il a renseignées avec son professionnel de santé.

    Grâce à myPKFIT le patient est impliqué dans la décision thérapeutique, il participe à sa prise en charge et gagnerait en autonomie et en observance.  « Nous avons ainsi développé, résume le Dr Jean Delonca, directeur médical chez Shire France, deux logiciels complémentaires : le logiciel myPKFIT destiné aux professionnels de santé qui permet d’estimer la pharmacocinétique chez un patient donné et qui contribue à une prophylaxie personnalisée et l’application myPKFit pour les patients. »

     


  • apple
    android


 
  • Scoop.it