• Actualités Covid-19

  • Discipline :
  • Infectiologie
  • Auteur :
  • Pierre Colombier - Veille UnaformeC
  • Date :
  • 25/05/2020

Santé publique France met à disposition, via son observatoire cartographique GEODES, des indicateurs de suivi de l’épidémie de COVID-19 par région, département, sexe et classe d’âge (données hospitalières, données des urgences, données SOS Médecins, données des laboratoires de ville). Les données sont actualisées chaque jour et arrêtées à 14h.

En un clic, consultez les données disponibles et actualisées

-- nombre de personnes positives quotidien

-- nombre de personnes testées quotidien

-- taux de positivité quotidien

-- nombre de personnes actuellement hospitalisées

-- nombre de personnes actuellement en réanimation

-- nombre de personnes décédées depuis le 1er mars 2020

-- nombre de personnes retournées à domicile depuis le 1er mars 2020

 

StopCovid : Alors que l'Ordre des médecins s'y est opposé la semaine passée (voir La Semaine 25-2020) , dénonçant « un double langage » du gouvernement, le Conseil scientifique chargé d'éclairer le gouvernement sur le Covid-19 a indiqué être favorable au prolongement de la durée de conservation des données de santé recueillies pendant l'épidémie de coronavirus. L’avis du Conseil scientifique du 21 juin 2020  Le Conseil scientifique préconise donc de conserver les données de santé recueillies pendant l'épidémie. "Ces données resteront extrêmement précieuses tant que persistera la menace d'une reprise de la circulation du virus sur le territoire français", juge ce comité d'expert. Ces données sont selon lui "une source d'information unique (...) afin de comprendre la dynamique de propagation du virus, et d'apprécier l'impact des différentes mesures de contrôle de (sa) circulation".

 

StopCovid : en 20 jours l’application a été activée 1,8 millions de fois mais on relève 460 000 désinstallations. StopCovid n'a donc émis que 14 alertes en France, c'est-à-dire que "14 personnes ont reçu une notification leur indiquant qu'elles devaient contacter leur médecin traitant car elles étaient contact à risque", a précisé le secrétaire d'Etat. Il explique ces faibles chiffres "par la baisse de l'inquiétude, des craintes relatives à l'épidémie". Le coût serait évalué entre 120 000 et 200 000 euros par mois

 

Coronavirus - L’Agence européenne des médicaments (EMA) a recommandé le jeudi 25 juin l’autorisation d’une “mise sur le marché conditionnelle” de l’antiviral Remdesivir au sein de l’Union européenne pour les patients graves atteints du nouveau coronavirus, en réponse à la “situation d’urgence” créée par la pandémie.

 

Covid-19 : pertinence d’un bilan médical et virologique avant un départ en Outre-mer Pour les personnes qui se rendent à La Réunion, la Guadeloupe, la Martinique, Mayotte et en Guyane, le HSCP recommande de

 

Covid-19 : pertinence d’un bilan médical et virologique avant un départ en Corse. Cet avis concerne les personnes venant d’un autre département français mais ces mêmes recommandations devraient s’appliquer pour toute personne arrivant en Corse quel que soit son point de départ. À ce stade de 2e phase du déconfinement, pour les personnes qui se rendent en Corse, le HCSP recommande de

 

Et une fois sur place faut-il utiliser les systèmes de brumisation ? Et si oui, comment ? Coronavirus SARS-CoV-2 : utilisation des systèmes collectifs de brumisation en cas de survenue de vagues de chaleur.  La réglementation existante pour ces dispositifs générant des aérosols d’eau, principalement prévue pour éviter le risque de légionellose, est rappelée. Les différents systèmes collectifs de brumisation sont ensuite décrits, en précisant leurs effets de rafraîchissement et/ou d’humidification ainsi que leurs risques respectifs de contribution à la diffusion du virus SARS-CoV-2. Quelques recommandations

 

Emmanuel Macron a mis en place ce 26 juin une mission d'évaluation de la gestion de la crise du Covid-19. Elle est présidée par le professeur suisse Didier Pittet (hôpitaux universitaires de Genève et Organisation mondiale de la santé). Les conclusions sont attendues d'ici à la fin de l'année. En plus du Pr Pittet, quatre autres membres vont mener à bien cette mission. Il s'agit de Raoul Briet, ancien président de chambre de la Cour des comptes, Laurence Boone, chef économiste de l'OCDE, Anne-Marie Moulin, directrice de recherche émérite au CNRS et le Dr Pierre Parneix, médecin de santé publique au CHU de Bordeaux

 

 

  • Scoop.it